-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Etienne-Marcel (rue)

Ce riche drapier parisien, devenu Prévôt des Marchands en 1355, tenta, avec le soutien du Roi de Navarre, Charles le Mauvais, de lancer une révolution parisienne contre le Dauphin, futur Roi Charles V. Celle-ci échoua et il fut assassiné par l’un de ses opposants, l’Echevin Maillard.
C'est en 1881 que la rue reçoit son nom actuel.

Etienne Marcel
(v.1315 - Paris, 31 juillet 1358)
Prévôt des Marchands de Paris (1354)

Beaujolais (rue de)

Cette rue est ouverte en 1784 sur les anciens jardins du Palais-Royal, propriété du Duc d’Orléans, dont le Comte de Beaujolais est un des fils.

Louis Charles Alphonse Léodegan d’Orléans
(Paris, 7 octobre 1779 - La Valette, 30 mai 1808)
Prince du Sang de France
Comte de Beaujolais

Cambodge (rue du)

Ancienne voie de la commune de Belleville, connue alors sous le nom de rue du Ratrait, elle est intégrée par la ville de Paris en 1863. C'est en 1877, que comme plusieurs rues de cette zone, elle prend le nom d'un pays asiatique.


Cambodge
Pays d'Asie

Lilas (rue des)

Cette existant depuis au moins le XVIIIe siècle tire son nom du voisinage de la commune éponyme.

Les Lilas
Commune du département de Seine-Saint-Denis

Oslo (rue d')

C'est en 1929, que cette rue ouverte en 1892 sous le nom de rue de Christiana, en référence à l'ancien nom de la capitale norvégienne, adopte le nom actuel de celle-ci.

Oslo
Capitale du Royaume de Norvège

Niel (villa)

Cette impasse ouverte en 1896 reprend le nom de l'avenue dans laquelle elle débouche.

Adolphe Jean Casimir Niel
(Muret, 4 octobre 1802 – Paris, 13 août 1869)
Sénateur
Président du Conseil-Général de Haute-Garonne
Général de Brigade (1849), puis Général de Division (1853)
Maréchal de France (1859)
Ministre de la Guerre (1867)

Racan (square)

C’est le poète, membre fondateur de l’Académie Française qui est ici honoré dans ce quartier largement consacré aux littérateurs.

Honorat de Bueil
(La Roche-Racan, 1589 - 1670)
"Marquis" de Racan, Seigneur de Neufvy
Gentilhomme Ordinaire de la Chambre du Roi
Maréchal de Camp
Membre de l’Académie Française (1634)
Poète


La Quintinie (rue)

Le fameux jardinier et agronome, développeur entre autres du fameux "Potager de Versailles", est ici honoré dans ce quartier où plusieurs rues sont dédiées à des agronomes.

Jean-Baptiste de La Quintinie
(Chabanais, 1er mars 1624 – Versailles, 11 novembre 1688)
Directeur des Jardins Fruitiers et Potagers de toutes les Maisons Royales (1670)
Jardinier et Agronome


Coulmiers (rue de)

C'est en 1884 que cette rue, située au voisinage de la route d'Orléans, reçoit le nom de ce village du Loiret, où eu lieu, le 9 novembre 1870, une importante bataille entre les troupes françaises et bavaroises.

Coulmiers
Commune du département du Loiret

Choisy (avenue de)

D'abord connue sous le nom de chemin de Vitry, l'avenue de Choisy fait partie de Paris depuis l'extension de la capitale en 1860. Elle séparait précédemment les deux communes de Gentilly et d'Ivry-sur-Seine. Elle tire son nom de la commune de Choisy-le-Roi à laquelle conduit la route nationale 305, qui prolonge l'avenue de Choisy à travers Ivry-sur-Seine. Bien antérieurement, elle faisait partie de l'ancienne voie romaine de Lutèce à Lyon.

Choisy-le-Roy
Commune du département du Val-de-Marne


Aligre (rue)

Etienne François d'Aligre était Premier Président du Parlement de Paris lorsqu'on bâtit le marché auquel aboutit cette voie.


Etienne François d'Aligre
(Paris, 27 juillet 1727 – Brunswick, 1798)
Comte de Marans, Seigneur de la Rivière, de la Forêt, du Fravil,
de Boislandry, de la Lande, du Plessis
Conseiller (1745), puis Président à Mortier (1768),
puis Premier Président (1770) au Parlement de Paris
Vice-Chancelier de France (1768), Vice-Garde des Sceaux de France (1768)

Louis-Philippe (passage)

Ce petit passage reprenait le nom de la rue Louis-Philippe, aujourd'hui rue Lappe, dans laquelle elle débouche.


Louis-Philippe Ier d'Orléans
 (Paris, 6 octobre 1773 – Claremont, 26 août 1850)
Duc titulaire de Chartres,
puis Duc d’Orléans, de Chartres, de Valois, de Nemours, de Montpensier,
Lieutenant-Général du Royaume de France (1830), puis Roi des Français (1830),
puis Roi titulaire des Français (1848, sous le titre d’attente de Comte de Neuilly)

Verdun (avenue de)

Cette voie ouverte en 1929 au voisinage de la Gare de l'Est rend hommage à la ville martyre de la 1re Guerre Mondiale.

Verdun
Commune du département de la Meuse

La Rochefoucauld (rue de)

Située à proximité des terrains de l’Abbaye de Montmartre, cette rue reçoit en 1790 le nom de cette ancienne Abbesse du lieu.


Catherine de La Rochefoucauld-Cousages
(1677 – Montmartre, 9 décembre 1760)
Abbesse de Montmartre (1737)

Berne (rue de)

L'ancienne rue Mosnier porte depuis 1884, le nom de la capitale fédérale suisse (ville fédérale et siège du gouvernement).

Berne
Capitale fédérale de la Suisse

Belgrade (rue de)

Ouverte en 1907 sur les terrains détachés du Champ de Mars, cette rue porte dès l'origine le nom de la capitale serbe.

Belgrade
Capitale de la Serbie

Maréchal-Lyautey (avenue du)

Cette avenue ouverte en 1929, sur l’emplacement des bastions 61 et 62 de l’ancienne ceinture des fortifications parisiennes, est la seconde artère à rendre hommage dans cet arrondissement au fameux Maréchal de France, sans que celle-ci en soit pour autant voisine (cf. Rue Lyautey).

Louis Hubert Gonzalve Lyautey
(Nancy, 17 novembre 1854 – Thorey, 21 juillet 1934)
Membre de l’Académie Française (1912)
Résident-Général au Maroc (1912)
Ministre de la Guerre (1916)
Général de Brigade (1903), puis Général de Division (1907)
Maréchal de France (1921)

Maréchal-Franchet-d’Esperey (avenue du)

Ce Maréchal de France, second de Lyautey au Maroc, dont il est ici le voisin (cf. Avenue du Maréchal-Lyautey) ; qui en 1914 sera le véritable artisan de la victoire de la Marne, est ici honoré par cette avenue ouverte en 1930 sur l’emplacement des bastions 60 et 61 de l’ancienne ceinture des fortifications parisiennes.

Louis Félix Marie François Franchet d’Esperey
(Mostaganem, 25 mai 1856 – Amancet, 8 juillet 1942)
Membre de l’Académie Française (1934)
Général de Brigade (1908), puis Général de Division (1912)
Maréchal de France (1921)


Condé (rue de)

Cette rue, ouverte vers 1500, a porté de nombreux noms : rue du Clos-Bruneau, rue Neuve-de-la-Foire (1510), et rue Neuve-Saint-Lambert. Elle prend en 1612, le nom de rue de Condé en raison du rachat par le Prince de Condé de l'hôtel particulier construit pour le Duc de Retz. Cet hôtel avait son entrée principale sur la rue à la hauteur des numéros 9 à 15 et remontait sur l'arrière jusqu'au théâtre de l'Odéon. Il sera rasé lors de la construction de ce théâtre. En 1792, la rue prend temporairement le nom rue de l'Égalité jusqu'en 1801 où elle retrouve son nom précédent et actuel.

Henri II de Bourbon
(Saint-Jean-d’Angély, 1er septembre 1588 – Paris, 26 décembre 1646)
Prince de Condé (1588), Duc de Châteauroux et Pair de France (1616), Duc de Montmorency et Pair de France (1633), Duc d'Albret et Pair de France (1641),
Duc d'Enghien, de Bellegarde,
Premier Prince du Sang
Gouverneur de Guyenne (1596), du Berry (1616),
de Bourbonnais (1620), de Bourgogne (1631)
Vice-Roi d’Amérique (1612)
Grand-Veneur de France (v.1643), Grand-Maître de France (1643)
Membre (1643), puis Chef du Conseil de Régence (1646)

Buffon (rue)

Cette rue située à proximité du Jardin des Plantes, dont il fut Directeur, rend hommage au fameux naturaliste, auteur de la célèbre Histoire Naturelle.

Georges Louis Leclerc
(Montbard, 7 septembre 1707 - Paris, 16 avril 1788)
"Comte" de Buffon, Seigneur de Montbard, de Rougemont
Intendant du Jardin des Plantes
Membre de l’Académie des Sciences (1733)
Membre de l’Académie Française (1753)
Naturaliste et Ecrivain


Venise (rue de)

Existant depuis au moins le XIIe siècle, cette rue qui longtemps eut une mauvaise réputation, reçoit en 1512, après avoir porté différents noms, celui de la République de Venise, semble-t-il par référence à l'enseigne d'une boutique qui y était située et répondant au nom de "A l'écu de Venise".


Venise
Ville italienne, ancienne capitale d'une république aristocratique marchande

Brantôme (rue)

Ouverte en 1977, cette rue piétonne reçoit dès l'origine le nom de cet écrivain, resté célèbre pour ses écrits exposant une vision mordante et parfois crue de son temps.

Pierre de Bourdeilles
(Bourdeilles, 14 avril 1535 - Saint-Crépin-de-Richemont, 15 juillet 1614)
Abbé et Seigneur de Brantôme


Sainte-Anne (rue)

Ouverte en 1667, cette rue se voit ainsi baptisée en hommage à Anne d'Autriche, Reine de France décédée quelques mois auparavant.

Anne de Habsbourg
(Valladolid, 22 septembre 1601 – Paris, 20 janvier 1666)
Infante d’Espagne, Archiduchesse d’Autriche
Reine consort de France et de Navarre (1615),
puis Reine douairière de France et de Navarre (1643)

Richelieu (rue de)

C’est bien évidemment le célèbre Ministre de Louis XIII qui est honoré par cette rue ouverte en 1634, et ainsi nommée depuis 1643. Elle longe en effet le Palais-Royal, qui était alors le Palais-Cardinal, la résidence parisienne officielle du fameux prélat.

Armand Jean Du Plessis de Richelieu
(Paris, 9 septembre 1585 – Paris, 4 décembre 1642)
Coadjuteur de Cluny (1627), puis Abbé et Général de Cluny (1629-1642),
Abbé de Cîteaux (1635)
Duc de Richelieu et Pair de France (1631), Duc de Fronsac et Pair de France (1634)
Gouverneur d’Aunis (1630), Gouverneur et Amiral de Bretagne (1631)
Grand-Maître, Chef et Surintendant Général de la Navigation et Commerce de France (1626)
Secrétaire d’Etat à la Guerre (1616), Ministre d’Etat (1624), puis Principal Ministre (1629)
Evêque-Baron de Luçon (1605)
Cardinal-Prêtre (1622), puis Cardinal de Saint-Louis-des-Français (1622)

Japon (rue du)

Ouverte en 1867, cette rue reprend, comme plusieurs voies de cette zone ouvertes à la même époque, le nom d'un pays asiatique.

Japon

Anne-de-Beaujeu (allée)

C'est en 1977 que cette voie privée reçoit son nom.

Anne de Valois
(Genappe, avril 1461 - Chantelle, 14 novembre 1522)
Princesse de France, Vicomtesse de Thouars. Dame de Gien
Dame consort de Beaujeu (1473),
puis Duchesse consort de Bourbon (1488) par son mariage
Régente de France (1483)

Lacretelle (rue)

Ce journaliste et historien, royaliste de conviction, mais surtout modéré et défenseur des libertés, notamment de la presse, est ici honoré par cette rue.

Jean Charles Dominique Lacretelle puis de Lacretelle
(Metz, 3 septembre 1766 - Mâcon, 26 mars 1855)
Censeur Impérial (1810)
Vice-Président du Collège Electoral de la Seine (1822)
Membre de l’Académie Française - Fauteuil n°12 (1811)


Clichy (place de)

Située à l'emplacement de l'ancienne "Barrière de Clichy", l'une des portes d'accès à Paris de l'ancien Murs des Fermiers Généraux, située au débouché de la route menant à la ville de Clichy.

Clichy
Chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine

Henri-de-Bornier (rue)

Certes, aujourd’hui un peu oublié, le Vicomte de Bornier connu quelques succès théâtraux à la fin du XIXe siècle, dont le fameux "La Fille de Roland", qui avec Sarah Bernhardt dans le rôle principal, occupa trois mois l’affiche de la Comédie Française en 1875. C'est en 1904 que cette rue ouverte sur des terrains détachés du Parc de la Muette reçoit son nom.

Etienne Charles Henri de Bornier
(Lunel, 25 décembre 1825 – Paris, 28 janvier 1901)
Vicomte de Bornier
Membre de l’Académie Française (1893)
Auteur dramatique, Poète, Romancier et Critique théâtral


Alleray (rue d')

C'est en 1864 que cette rue fut ainsi baptisée. Elle recevait ainsi le nom du dernier Seigneur de Vaugirard, ce qui nous rappelle que le village de Vaugirard, tout comme celui de Grenelle, a été entièrement absorbé par Paris en 1860 pour participer à la création du XVe arrondissement.

Denis François Angrand d’Alleray
(1716 - Paris, 28 avril 1794)
Seigneur de Vaugirard
Lieutenant Civil au Châtelet

Châtillon (square)

Cette impasse, ouverte en 1928, débouche sur la rue éponyme.

Châtillon
Chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine

Baudricourt (impasse)

Ancienne cité Ravel, l'impasse est renommée du nom de la rue sur laquelle elle débouche en 1929.

Robert de Baudricourt
( ? – v. novembre 1454)
Seigneur de Baudricourt et de Blaise
Bailli de Chaumont et Capitaine de Vaucouleurs
Conseiller et Chambellan du Roi

Argentine (rue d')

Ouverte en 1863, cette rue rend hommage à la République argentine depuis 1947.

Argentine
Etat d'Amérique du Sud

Béarn (rue de)

Percée en 1605 lors de la création de la Place des Vosges, elle fut appelée successivement, rue du Parc-Royal, du Parc-des-Tournelles, du Pavillon-du-Roi, puis à partir de 1650, de la Chaussée-des-Minimes, et en 1792 des Fédérés, puis Nationale. Le nom actuel fut donné en 1867 en l'honneur d'Henri IV, fondateur de la Place Royale (future Place des Vosges), et qui est né à Pau, alors capitale de la vicomté souveraine de Béarn.

Henri IV de Bourbon
(Pau, 13 décembre 1553 – Paris, 14 mai 1610)
Prince de Viane et Duc de Beaumont, puis Duc de Vendôme et Pair de France (1562),
Roi Henri III de Navarre (1572), Duc d’Albret et Pair de France (1572), Prince de Béarn (1572), Comte de Foix et Pair de France (1572),
puis Roi de France et de Navarre (1589)


Pour mémoire, les armoiries de l'ancienne Vicomté et province de Béarn.
Béarn

Philippe-Auguste (passage)

Ce passage débouche sur la voie éponyme.

Philippe II Auguste
(Gonesse, 21 août 1165 - Mantes, 14 juillet 1223)
Prince de France
Roi de France associé (1179), puis Roi de France (1180)

Aix (rue d')

Ouverte en 1843 sous le nom de Passage de Joinville, cette voie reçoit ensuite le nom de Passage Corbeau, avant en 1925 de prendre celui de la célèbre ville provençale.

Aix-en-Provence
Commune du département des Bouches-du-Rhône

Aumale (rue d')

Peu après son ouverture en 1846, cette rue reçoit le nom du Duc d’Aumale, fils de Louis Philippe, et alors Gouverneur Général de l’Algérie. D’abord rendu célèbre pour sa prise, en 1843, de la Smala d’Abd El-Kader, il est aussi, de nos jours, resté dans les mémoires comme un bienfaiteur de l’Académie Française, dont il était membre depuis 1871, et à qui il légua son domaine de Chantilly et ses immenses collections de tableaux et de livres.

Henri Eugène Philippe Louis d'Orléans
(Paris, 16 janvier 1822 – Zucco Giardinello, 7 mai 1897)
Prince du Sang de France, Duc d’Aumale, Prince d’Orléans
Maréchal de Camp (1842), puis Lieutenant Général (1843)
Gouverneur Général d’Algérie (1847)
Membre de l’Académie Française (1871)

Aguesseau (rue d')

Membre d’une illustre famille de la noblesse de robe, qui a notamment donnée un Chancelier de France, ce Conseiller au Parlement de Paris, ouvrit en 1723, cette rue et un marché sur des terrains lui appartenant.

Joseph Antoine d'Aguesseau
(1679 - 15 avril 1744)
Seigneur de Valjoing (Valjouan)
Conseiller au Parlement de Paris
Membre Honoraire de l’Académie Royale des Sciences (1730)

Luynes (square de)

Débouchant sur la rue éponyme, cette impasse est ouverte en 1901.

Louis Charles d'Albert
(Paris, 25 décembre 1620 – Paris, 10 octobre 1690)
Duc de Luynes et Pair de France (1621),
Marquis d’Albert, Comte de Tours, Duc de Chevreuse (1663)
Grand-Fauconnier de France (1643)

Debelleyme (rue)

Précédemment rue Neuve Saint-François et rue Saint-François, entre la rue de Turenne et la rue Vieille du Temple ; rue de l'Echaudé au Marais, entre la rue Vieille du Temple et la rue de Poitou ; rue de Limoges, entre les rues de Poitou et de Bretagne ; rue de Périgueux ou du Périgord, entre les rues de Bretagne et de Turenne. C'est en 1865 que la rue reçoit le nom de cet ancien Préfet de Police de Paris.

Louis-Marie De Belleyme
(Paris, 16 janvier 1787 - Paris, 25 février 1862)
Substitut du Procureur du Roi à Corbeil (1814),
puis Procureur du Roi à Pontoise (1816), à Versailles (1819), à Paris (1826)
Vice-Président (1824), puis Président du Tribunal civil de la Seine (1829)
Préfet de Police de Paris (1828)
Député de la Seine, puis de la Dordogne

Colbert (rue)

Le fameux Ministre de Louis XIV, initiateur notamment des Manufactures Royales, a donné son nom à cette rue percée en 1683 sur des terrains qu’il avait achetés.

Jean-Baptiste Colbert
(Reims, 29 août 1619 – Paris, 6 septembre 1683)
Marquis de Seignelay,
Seigneur de Sceaux, de Châteauneuf-sur-Cher, de Linières, de Cheny, de Beaumont
Surintendant-Général des Postes et Relais (1661),
Surintendant-Général des Bâtiments du Roi (1664),
Surintendant-Général des Arts et Manufactures de France (1664),
Surintendant-Général des Mines et Minières de France (1670),
Contrôleur-Général des Finances (1665),
Secrétaire d’Etat à la Maison du Roi (1669),
Secrétaire d’Etat à la Marine (1669),
Principal Ministre de facto (1669)
 

Infante (jardin de l')

En 1722, alors âgée de 4 ans, la jeune Infante d’Espagne, Marie Anne Victoire (Maria Ana Victoria) de Bourbon, est fiancée au Roi Louis XV lui-même âgé de seulement 12 ans. Comme l’enfant aime jouer dans ce jardin, jusqu’alors appelé "Jardin de la Reine", un hommage à Marie de Médicis qui l’avait fait dessiner en 1611, on change le nom du lieu pour honorer la jeune enfant. Cependant, en 1725, les impératifs politiques font qu’il devient urgent que Louis XV assure sa descendance, les fiançailles sont rompues : l’Infante rentre en Espagne, pour quelques années après épouser le futur Roi de Portugal, laissant en souvenir le nom de ce jardin.

Marie-Anne Victoire (Maria Ana Victoria) de Bourbon
(Madrid, 31 mars 1718 - Lisbonne, 15 janvier 1781)
Infante d'Espagne
Princesse consort du Brésil (1732),
puis Reine consort de Portugal et des Algarves (1750),
puis Reine douairière de Portugal et des Algarves (1777)

Mortier (boulevard)

C'est en 1864 que cette section de l'ancienne Rue Militaire, reçoit le nom du Maréchal Mortier, pour ainsi former une partie de l'actuel "Boulevard des Maréchaux".

Edouard Adolphe Casimir Joseph Mortier
(Cateau-Cambrésis, 13 février 1768 - Paris, 28 juillet 1835)
Duc de Trévise et de l’Empire (1808),
Baron Mortier et Pair de France (1819)
Pair de France (1814)
Député du Nord (1816)
Colonel-Général de l’Artillerie et des Marins (1804)
Général de Brigade (1799), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé  Maréchal de France en 1815)
Ambassadeur de France en Russie (1830)
Grand-Chancelier de la Légion d’Honneur (1831)
Ministre de la Guerre (1834),
Président du Conseil (1834)


Vermandois (square du)

Cette voie ouverte en 1932 sur l'emplacement des bastions n° 21 et 22 des ex-fortifications parisiennes reçoit dès l'origine le nom de cet ancien pays de France.

Vermandois
Pays de France

Sofia (rue de)

C'est en 1921, que cette ancienne voie de la commune de Montmartre, appelée rue Royale, puis rue de la Nation, reçoit le nom de la capitale bulgare.

Sofia (София)
Capitale de la Bulgarie

Vivarais (square du)

Cette voie ouverte en 1932 sur l'emplacement du bastion n° 39 des ex-fortifications parisiennes reçoit dès l'origine le nom de cet ancien pays de France, correspondant approximativement à l'actuel département de l'Ardèche.

Vivarais
Pays de France

Albert-de-Mun (avenue)

Depuis 1924, cette rue porte le nom de cet homme politique et Académicien, un des leaders du catholicisme social, notamment parce qu’il habitait dans le voisinage.

Adrien Albert Marie de Mun
(Lumigny, 26 février 1841 – Bordeaux, 6 octobre 1914)
Comte de Mun
Député du Morbihan (1876-1893), puis du Finistère (1894)
Membre de l’Académie Française (1897)

Clisson (impasse)

C'est la proximité de la rue éponyme et les mêmes raisons qui expliquent que cette impasse reçoit à son ouverture en 1930 ce nom.

Olivier IV de Clisson
(1336 – Josselin, 23 avril 1407)
Comte de Porhoët, Seigneur de Clisson, de Belleville,
de Montagu, de La Garnache, de Blain, d’Yerrick, de Beauvoir-sur-Mer
Connétable de France (1380)


Lefebvre (boulevard)

C'est en 1864 que cette section de l'ancienne Rue Militaire, reçoit le nom du Maréchal Lefebvre, resté notamment connu comme mari de "Madame Sans-Gêne", pour ainsi former une partie de l'actuel "Boulevard des Maréchaux".

François Joseph Lefebvre
(Rouffach, 25 octobre 1755 - Paris, 13 septembre 1820)
Duc de Dantzig et de l’Empire (1808), Pair de France (1814 et 1815),
Baron Lefebvre de Dantzig et Pair de France (1819)
Sénateur (1800), puis Président du Sénat (1800)
Général de Brigade (1793), puis Général de Division (1794)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé Maréchal de France en 1815)

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL