-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Havre (passage du)

Cette voie couverte, ouverte en 1845, reprend le nom de la rue éponyme voisine.

Le Havre
Commune du département de Seine-Maritime



Messine (rue de)

Cette rue est ouverte en 1905 sur les jardins d'un ancien couvent de Carmélites. Elle reprend le nom de l'avenue sur laquelle elle débouche.

Messine
Ville italienne de Sicile

La Tour-Maubourg (boulevard de)

Ouverte en 1858, cette voie porte le nom de celui qui fut Gouverneur des Invalides de 1821 jusqu'à la Révolution de Juillet, après avoir été Ministre de la Guerre, dans le gouvernement du Duc de Richelieu, et avoir auparavant mené une brillante carrière militaire.

Marie Victor Nicolas de Faÿ de La Tour-Maubourg
(La Motte-Galaure, 22 mai 1768 – Dammarie-les-Lys, 8 novembre 1850)
Baron de La Tour-Maubourg et de l’Empire (1808),
puis Comte de La Tour-Maubourg et de l’Empire (1814),
puis Marquis de La Tour-Maubourg et Pair de France (1817)
Général de Brigade (1805), puis Général de Division (1807),
confirmé Lieutenant-Général (1814)
Ministre de la Guerre (1819)
Gouverneur des Invalides (1821)

Fleurus (rue de)

Cette voie ouverte en 1790, et à la suite d'une pétition, reçoit en 1795 le nom de la victoire, remporté le 26 juin 1794, par le Général Jourdan sur les troupes autrichiennes.

Fleurus
Commune de la province belge de Hainaut

Cardinal-Lemoine (cité du)

Cette impasse, ouverte en 1883, reprend le nom de la rue éponyme sur laquelle elle débouche.

Jean Lemoine
(Crécy-en-Ponthieu, v.1240 - Avignon, 22 août 1313)
Chanoine d'Amiens, de Paris
Diacre de Bayeux (1288)
Evêque d'Arras (1293)
Auditeur de Rote (1282)
Vice-Chancelier de l'Eglise (1288)
Cardinal-Prêtre de Saint-Marcellin et Saint-Pierre (1294)

Henri-IV (port)

Construit en 1843 par la réunion du port de Mazas et d'une portion du port des Célestins et de l'ancien port Henri-IV1, il longe la Seine sur sa rive droite, entre le pont d'Austerlitz et le pont de Sully. Il ne doit pas être confondu avec le quai Henri-IV qui le surplombe.

Henri IV de Bourbon
(Pau, 13 décembre 1553 – Paris, 14 mai 1610)
Prince de Viane et Duc de Beaumont, puis Duc de Vendôme et Pair de France (1562),
Roi Henri III de Navarre (1572), Duc d’Albret et Pair de France (1572), Prince de Béarn (1572), Comte de Foix et Pair de France (1572),
puis Roi de France et de Navarre (1589)

Sainte-Elisabeth (passage)

Cette voie reprend le nom de la rue éponyme voisine.

Sainte Elisabeth de Hongrie
(Presbourg, 1207 - Marbourg, 17 novembre 1231)
Princesse de Hongrie
Landgravine consort de Thuringe (1221),
puis Landgravine douairière de Thuringe (1227)
Tertiaire franciscaine (1227)

Louvois (square)

Ce square est situé sur une partie du jardin de l'ancien hôtel particulier du fameux ministre de Louis XIV.

François Michel Le Tellier
(Paris, 18 janvier 1641 – Versailles, 16 juillet 1691)
Marquis de Louvois, de Courtenvaux
Surintendant-Général des Postes et Relais de France (1668)
Surintendant-Général des Bâtiments du Roi (1683)
Surintendant des Arts et Manufactures (1683)
Secrétaire d’Etat à la Guerre (1655)

Castiglione (rue de)

Ouverte en 1801, cette rue reçoit dès l'origine le nom de cette victoire de Bonaparte sur l’armée autrichienne, le 5 août 1796, aux environs de la ville de Castiglione delle Stiviere, en Lombardie. Le nom de cette rue renvoie aussi au Maréchal de l’Empire qui reçut le titre ducal éponyme de cette bataille.

Castiglione delle Stiviere
Commune de la province italienne de Mantoue



Pierre Charles François Augereau
(Paris, 11 novembre 1757 - La Houssaye, 12 juin 1816)
Duc de Castiglione et de l’Empire (1808)
Pair de France (1814 et 1815)
Général de Brigade (1792),
puis Général de Division (1793)
Maréchal de l’Empire (1804-1815), puis Maréchal de France (1815)

20e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

20e Arrondissement


19e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

19e Arrondissement


18e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

18e Arrondissement


17e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

17e Arrondissement


16e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.
Le 16e Arrondissement est cas particulier, en effet au moment de l'initiative de Robert Louis, il était le seul à avoir déjà officiellement adopté, en 1943, le blason que voici.

16e Arrondissement


15e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

15e Arrondissement


14e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

14e Arrondissement


13e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

13e Arrondissement


12e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

12e Arrondissement


11e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

11e Arrondissement


10e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

10e Arrondissement


09e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

9e Arrondissement


08e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

8e Arrondissement


07e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

7e Arrondissement


06e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

6e Arrondissement


05e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

5e Arrondissement


04e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

4e Arrondissement


03e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

3e Arrondissement


02e Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

 2e Arrondissement


01er Arrondissement

En son temps, le célèbre héraldiste Robert Louis avait imaginé des armoiries pour les 20 arrondissements de Paris. Ces créations furent rendues publiques et connaissent depuis un certain usage (le site internet de plusieurs des mairies d'arrondissement les présentent). Cependant, aucune décision officielle n'étant formellement venue avaliser ces dessins, leur usage demeure jusqu'à présent semi-officiel. Pour autant, ils présentent l'intérêt d'exister et ont fort logiquement droit à leur présentation ici.

1er Arrondissement


Philidor (Rue)

C'est en 1875 que cette rue, anciennement Ruelle des Gouttes d'Or, reçoit le nom de ce compositeur de musique classique français, resté de nos jours sans doute plus célèbre pour ses talents de joueur d'échecs.

François André le Grand Danican dit Philidor
(Dreux, 7 septembre 1726 - Londres, 31 août 1795)
Compositeur et Joueur d'échecs


Clichy (passage de)

Ce passage doit son nom au boulevard éponyme dans lequel il débouche.
Clichy
Chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine

Bessières (boulevard)

C'est en 1864 que cette section de l'ancienne Rue Militaire, reçoit le nom du Maréchal Bessières, pour ainsi former une partie de l'actuel "Boulevard des Maréchaux".



Jean-Baptiste Bessières
(Preyssac, 6 août 1768 - Rippach, 1er mai 1813)
Duc d’Istrie et de l’Empire (1809)
Colonel-Général de la Cavalerie (1804)
Général de Brigade (1800), puis Général de Brigade (1802)
Maréchal de l’Empire (1804)



Etats-Unis (place des)

Créée par la destruction des anciens réservoirs de Passy, le lieu s'appelait originellement Place de Bitche, du nom de la ville de Bitche en Moselle, qui avait vaillamment résisté à l'invasion prussienne pendant la Guerre de 1870.
Mais elle changea de nom très rapidement, lorsque Levi Morton, Ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique en France, y établit en 1881 sa résidence ainsi que le siège de la légation. En effet, le jeu de mot auquel prêtait, en anglais, la dénomination originale* émut jusqu'au gouvernement américain de Washington de sorte que, sur l'insistance du chargé d'affaires, le Préfet de la Seine accepta de rebaptiser la place tandis qu'une place du 19e arrondissement reprenait le nom de Bitche.

Etats-Unis d'Amérique (USA)


Bitche (place de)

Cette ancienne place de la commune de La Villette, s'est longtemps appelée Place de l'Eglise, avant de reprendre, en 1881, le nom de Place de Bitche, simultanément abandonné par la place éponyme du 16e arrondissement, rebaptisée Place des Etats-Unis.

Bitche
Commune du département de la Moselle

Alleray (hameau d')

Cette voie privée en impasse reprend le même nom que la rue dans laquelle elle débouche.


Denis François Angrand d’Alleray
(1716 - Paris, 28 avril 1794)
Seigneur de Vaugirard
Lieutenant Civil au Châtelet

Châtillon (jardin de la rue de)

Ce square reprend le nom de la rue éponyme voisine. Il est probable qu'il conserve pour l'instant ce nom comme une appellation d'attente du jour d'être rebaptisé en commémoration d'une personnalité, d'un lieu ou d'un événement.


Châtillon
Chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine

Porte-de-Choisy (avenue de la)

Cette avenue constitue le prolongement sud de l'avenue de Choisy.


Choisy-le-Roy
Commune du département du Val-de-Marne


Tremblay (avenue du)

Cette voie du Bois de Vincennes, qui jusqu'en 1929 appartenait aux communes de Fontenay-sous-Bois et de Joinville-le-Pont, en tant que portion de la départementale 21, reçoit en 1930, le nom de celle qui est la plus vaste commune de Seine-Saint-Denis.

Tremblay-en-France
Commune du département de la Seine-Saint-Denis

Folie-Titon (jardin de la)

Ce jardin reprend le nom de l'hôtel particulier qui se situait ici et qui a également donné son nom à la Rue Titon voisine.

Maximilien Titon
(1632 - 1711)
Seigneur d’Ognon, de Martigues, de Berre, d'Istres, de Lançon et d’Eville
Conseiller au Parlement de Paris
Directeur-Général des Manufactures et Magasins royaux d'Armes

Chabrol (cité de)

Ce petit passage reprend le nom de la rue éponyme sur laquelle il débouche.

Gilbert Joseph Gaspard Chabrol
(Riom, 25 septembre 1773 - Paris, 30 avril 1843)
"Comte" Chabrol de Volvic,
Baron Chabrol de Volvic et de l'Empire (1810)
Préfet de Montenotte (1806), de la Seine (1812)
Député de la Seine (1816), du Puy-de-dôme (1827 et 1839)
Membre de l'Académie des Beaux-Arts (1817)

Havre (place du)

Cette place reprend le nom de la rue éponyme qui s'y termine.

Le Havre
Commune du département de Seine-Maritime



Lille (rue de)

Cette rue ouverte en 1640, dans le Grand Pré aux Clercs, est initialement dénommée Rue de Bourbon. A la fin de l'année 1792, elle est rebaptisée du nom de la ville flamande, pour commémorer le siège que Lille venait de connaître pendant une dizaine de jours en septembre et octobre de cette même année. En 1815, le nom de Rue de Bourbon lui est redonné, avant en 1830 de retrouver le nom de Rue de Lille.

Lille
Chef-lieu du département du Nord

Rotrou (rue)

Cette rue ouverte en 1780, à l'occasion de la construction du Théâtre de l'Odéon, reçoit alors le nom de Molière. En 1867, suite au renommage de la Rue Molière, voisine de la Comédie Française, la présente rue est rebaptisée du nom de cet autre dramaturge. Il est resté célèbre comme l'un des "Cinq Auteurs" du Cardinal de Richelieu.

Jean de Rotrou
(Dreux, 21 août 1609 - Dreux, 28 juin 1650)
Dramaturge et poète


Descartes (rue)

C'est en 1809, que cette ancienne rue existante depuis au moins le XIIIe siècle, reçoit le nom du célèbre philosophe.

René Descartes
(La Haye-en-Touraine, 31 mars 1596 - Stockholm, 11 février 1650)
Mathématicien, Physicien et Philosophe


Henri-IV (boulevard)

C'est en 1866 qu'est établi ce boulevard dont le nom rend hommage à ce fameux Roi de France et de Navarre.

Henri IV de Bourbon
(Pau, 13 décembre 1553 – Paris, 14 mai 1610)
Prince de Viane et Duc de Beaumont, puis Duc de Vendôme et Pair de France (1562),
Roi Henri III de Navarre (1572), Duc d’Albret et Pair de France (1572), Prince de Béarn (1572), Comte de Foix et Pair de France (1572),
puis Roi de France et de Navarre (1589)

Turbigo (rue de)

Cette rue ouverte en 1854, reçoit quelques années plus tard le nom de la victoire française sur les troupes autrichiennes qui s'est déroulée le 2 juin 1859, à proximité de cette ville italienne.

Turbigo
Commune de la province italienne de Milan (Milano)

Colbert (passage)

Ouvert en 1828, cette voie doit son nom à la galerie éponyme sur laquelle elle débouche, cette dernière tirant son nom de la proximité de l'ancien hôtel particulier du ministre de Louis XIV.

Jean-Baptiste Colbert
(Reims, 29 août 1619 – Paris, 6 septembre 1683)
Marquis de Seignelay,
Seigneur de Sceaux, de Châteauneuf-sur-Cher, de Linières, de Cheny, de Beaumont
Surintendant-Général des Postes et Relais (1661),
Surintendant-Général des Bâtiments du Roi (1664),
Surintendant-Général des Arts et Manufactures de France (1664),
Surintendant-Général des Mines et Minières de France (1670),
Contrôleur-Général des Finances (1665),
Secrétaire d’Etat à la Maison du Roi (1669),
Secrétaire d’Etat à la Marine (1669),
Principal Ministre de facto (1669)

Mondovi (rue de)

Cette rue ouverte en 1802, porte le nom de la victoire de Bonaparte sur les armées du Roi de Sardaigne, Prince de Piémont et Duc de Savoie, qui eut lieu à proximité de cette ville italienne, le 22 avril 1796.

Mondovi
Commune de la province italienne de Coni (Cuneo)

Patrice-de-la-Tour-du-Pin (rue)

C'est en 1985, à l'occasion du 10e anniversaire de son décès, que cette voie privée, créée dans le cadre de l’aménagement de la Zac "Gare de Charonne", reçoit le nom du poète.

Patrice de La Tour du Pin
(1911 - 1975)
Comte de La Tour du Pin
Poète


FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL