-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Saint-Louis (cour)

Ouvert dans le courant du XVIIe siècle, ce passage conduisait à l'église Saint-Louis-Saint-Paul.


Saint Louis IX
(Poissy, 25 avril 1214 - Tunis, 25 août 1270)
Prince de France
Roi de France (1226)

Denain (boulevard de)

Cette voie rend hommage à la victoire du Maréchal de Villars sur les troupes du Prince Eugène, le 24 juillet 1712.

Denain
Commune du département du Nord

Malesherbes (cité)

Cette voie est ouverte sur l'emplacement de l'ancien Hôtel de Malesherbes.


Chrétien Guillaume de Lamoignon
(Paris, 6 décembre 1721 – Paris, 22 avril 1794)
Seigneur de Malesherbes
Conseiller (1744), puis Premier Président à la Cour des Aides de Paris (1750)
Directeur de la Librairie du Roi (1750)
Secrétaire d’Etat de la Maison du Roi (1775)
Ministre d’Etat (1787)
Membre de l’Académie Royale des Sciences (1750)
Membre de l’Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres (1759)
Membre de l’Académie Française (1775)

François-Ier (rue)

C'est en 1861 que cette rue reçoit le nom de l'ancien souverain français.


François Ier de Valois-Angoulême
(Cognac, le 12 septembre 1494 - Rambouillet, le 31 mars 1546)
Comte d'Angoulême (1496), Duc de Valois (1498), Duc de Milan (1515)
Roi de France (1515)

Monsieur (rue)

Cette rue ouverte en 1778 porte dès l'origine le nom d'usage de celui qui était alors le frère cadet du Roi Louis XVI et lui-même futur Roi Louis XVIII.

Louis Stanislas Xavier de Bourbon
(Versailles, 17 novembre 1755 – Paris, 16 septembre 1824)
Comte de Provence (1755), Duc d’Anjou et Pair de France (1771),
Comte du Maine et Pair de France (1771),
Comte du Perche et Pair de France (1771),
Duc d’Alençon et Pair de France (1774),
Duc de Brunoy et Pair de France (1777 conjointement avec son épouse), Enfant de France,
puis Roi Louis XVIII titulaire de France et de Navarre (1795),
puis Roi Louis XVIII de France (1814 et 1815)

Mazarine (rue)

Ancienne Rue des Fossés-de-Nesle, cette voie prend son nom actuel dans le courant du XVIIe siècle, par référence au célèbre ministre de Louis XIV, fondateur du Collège des Quatre-Nations, aujourd'hui siège de l'Institut de France, situé .juste à côté.


Jules (Giulio) Mazarini puis Mazarin
(Pescina, 14 juillet 1602 – Vincennes, 9 mars 1661)
Abbé d’Orcamp, de Moissac, de Saint-Denis, de Corbie, de Saint-Victor de Marseille
Abbé et Général de Cluny (1654)
Duc de Mayenne et Pair de France (1656), Duc de Nivernais et de Donziois et Pair de France (1659), Duc de Rethélois (1659)
Gouverneur de Provence, d’Aunis, d’Auvergne, d’Alsace, de Nivernais
Chef du Conseil Royal (1642), Ministre d’Etat (1642), Principal Ministre (1643)
Evêque de Metz et Prince du Saint-Empire (1653)
Cardinal-Prêtre (1641)

Mohammed-V (place)

C'est en 2003 que cette place située à proximité de l'Institut du Monde Arabe, reçoit le nom de l'ancien souverain chérifien.

Mohammed V ben Youssef
(Fès, 10 août 1909 - Rabat, 26 février 1961)
Sultan (1927), puis Roi (1953) du Maroc

Arcole (pont d')

Construit à partir de 1854, ce pont reprend le nom de la rue éponyme qu'il prolonge en même temps qu'il est à lui seul une référence au fameux passage d'un autre pont en 1796.

Arcole
Commune de la Province italienne de Vérone

Saintonge (rue de)

Située dans le projet urbanistique avorté de ce que Henri IV souhaitait être la Place de France, cette rue rend hommage à la province française éponyme.

Saintonge
Province de France

Choiseul (passage de)

Cette célèbre voie couverte parisienne ouverte en 1825, reprend le nom de la rue éponyme dont elle forme le prolongement.

Adélaïde Marie Louise de Gouffier
( ? - Paris, 6 mai 1816)
Comtesse consort de Choiseul-Beaupré

La Feuillade (rue)

Ouverte en 1685 sur les terrains de l'ancien Hôtel de La Ferté, cette rue rend hommage à l'initiateur de la Place des Victoires voisine.

François III d’Aubusson
(1625 - Paris, 19 septembre 1691)
Comte de La Feuillade, puis Duc de Roannais (dite de La Feuillade) et Pair de France (1667),
Vicomte d’Aubusson, Marquis de Boisy, Baron de La Borne, Premier Baron de La Marche
Colonel des Gardes-Françaises (1671)
Gouverneur du Dauphiné (1681)
Maréchal de Camp (1663), puis Lieutenant-Général (1664)
Maréchal de France (1675)


Pixérécourt (impasse)

Cette impasse reprend en 1875 le nom de la rue éponyme voisine.

René-Charles Guilbert de Pixerécourt
(Nancy, 22  janvier 1773 - Nancy, 27 juillet 1844)
Auteur dramatique, Directeur de théâtre et Bibliophile


Lorraine (villa de)

Ouverte en 1926, cette impasse reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Lorraine
Province de France

Belliard (villa)

Ce passage reprend le nom de la rue éponyme dans laquelle il débouche.


Augustin Daniel Belliard
(Fontenay-le-Comte, 25 mai 1769 - Bruxelles, 28 janvier 1832)
Comte Belliard et de l'Empire (1810)
Baron Belliard et Pair de France (1819)
Adjudant-Général (1794), puis Général de Brigade (1796), puis Lieutenant-Général (1819)
Colonel-Général des Cuirassiers (1812)
Pair de France (1814, annulé en 1815)
Ambassadeur de France en Autriche (1831), en Belgique (1831)



Israël (place d')

C'est en 1960, en raison de la proximité de l'ambassade de l'ambassade de l'état hébreux (alors située Avenue de Wagram, avant son déménagement en 1973, Rue Rabelais dans le 8e) que cette place reçoit son nom.

Israël

Bolivie (place de)

C'est en 1996, en raison de la proximité de l'ambassade de ce pays d'Amérique du Sud, située Avenue du Président Kennedy, que cette place reçoit ce nom.


Bolivie

Desaix (square)

Cette voie ouverte en 1812, reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Charles-Louis-Antoine Des Aix de Veygoux dit Desaix
(Ayat, 17 août 1768 - Marengo, 14 juin 1800)
Général de Brigade (1793), puis Général de Division (1794)

Maine (rue du)

Cette voie reprend le nom de l'avenue éponyme voisine.


Louis Auguste de Bourbon
(Saint-Germain-en-Laye, 31 mars 1670 - Sceaux, 14 mai 1736)
Duc du Maine (1673), Prince Souverain de Dombes (1681),
Comte d’Eu et Pair de France (1681), Duc d’Aumale (1686) et Pair de France (1695)
Colonel-Général des Suisses et des Grisons (1674)
Général des Galères de France (1688),
Grand-Maître de l’Artillerie de France (1694)
Maréchal de Camp (1690), puis Lieutenant-Général (1692)
Gouverneur du Languedoc (1682)
Membre du Conseil de Régence (1715), Membre du Conseil de la Guerre (1716)

Emilie-du-Châtelet (rue)

Cette voie privée ouverte dans le cadre de l'aménagement de la ZAC "Paris-Rive Gauche", reçoit en 2007 le nom de cette femme de lettres et de sciences, notamment auteur de la traduction française des Principia Mathematica de Newton.

Gabrielle Emilie Le Tonnelier de Breteuil
(Paris, 17 décembre 1706 - Lunéville, 10 septembre 1749)
Marquise consort du Châtelet (1725)
Mathématicienne et Physicienne


Charolais (passage du)

Cette voie reprend le nom de la rue éponyme voisine sur laquelle elle débouche.

Charolais
Pays de France

Bouvines (rue de)

En 1864, cette reprend le nom de l'avenue éponyme voisine.


Bouvines
Commune du département du Nord

Marseille (rue de)

Ouverte en 1825 sous le nom de Rue du Havre, elle reçoit en 1844 le nom de la deuxième ville de France par sa population.

Marseille
Chef-lieu du département des Bouches-du-Rhône

Provence (rue de)

Cette rue ouverte en 1771 porte dès l'origine pour nom, le titre d'usage de celui qui était alors le frère cadet du futur Louis XVI et lui-même futur Roi Louis XVIII.

Louis Stanislas Xavier de Bourbon
(Versailles, 17 novembre 1755 – Paris, 16 septembre 1824)
Comte de Provence (1755), Duc d’Anjou et Pair de France (1771),
Comte du Maine et Pair de France (1771),
Comte du Perche et Pair de France (1771),
Duc d’Alençon et Pair de France (1774),
Duc de Brunoy et Pair de France (1777 conjointement avec son épouse), Enfant de France,
puis Roi Louis XVIII titulaire de France et de Navarre (1795),
puis Roi Louis XVIII de France (1814 et 1815)

Florence (rue de)

C'est en 1826, que cette rue située dans le quartier de l'Europe, reçoit le nom de celle qui était alors la capitale du Grand-Duché de Toscane.

Florence (Firenze)
Chef-lieu de la Région italienne de Toscane (Toscana)


Orsay (quai d')

Ouvert à partir de 1707, ce quai reprend le titre de celui qui était alors Prévôt des Marchands de Paris.

Charles Boucher
( ? - 5 juin 1714)
Seigneur d'Orsay
Conseiller au Parlement de Paris (1671)
Prévôt des Marchands de Paris (1700)
Conseiller d'Etat (1702)

Madame (rue)

Ouverte en 1790, cette rue reçoit le nom de celle qui était alors l''épouse de "Monsieur", le Comte de Provence, frère cadet de Louis XVI et lui-même futur Roi Louis XVIII.

Marie-Joséphine de Savoie
(Turin, 2 septembre 1753 - Hartwell House, 13 novembre 1810)
Princesse de Savoie, Princesse de Sardaigne
Comtesse consort de Provence (1771),
puis Reine consort titulaire de France et de Navarre (1795)

Sully (pont de)

Construit à partir de 1876, ce pont rend hommage au célèbre ministre d'Henri IV, au même titre que le Quai de Béthune voisin.


Maximilien de Béthune
(Rosny, 13 décembre 1559 - Villebon, 22 décembre 1641)
Baron, puis Marquis de Rosny, puis Duc de Sully et Pair de France (1606),
Prince d’Henrichemont, de Boisbelle, Marquis de Nogent-le-Rotrou,
Comte de Muret, de Villebon, Vicomte de Meaux, de Champrond
Conseiller d’Etat (1590)
Surintendant des Finances (1596),
Surintendant-Général des Bâtiments du Roi (1602),
Principal de Ministre (1598)
Gouverneur du Poitou (1603)
Grand Maître de l’Artillerie (1599)
Maréchal de France (1634)

Anjou (quai d')

Ouvert à partir de 1614, ce prestigieux quai de l'Ile Saint-Louis reçoit son nom en hommage au frère cadet de Louis XIII, titré à sa naissance Duc d'Anjou, puis ultérieurement Duc d'Orléans.
On notera que sur cette même Ile Sant-Louis, le Quai d'Orléans rend également hommage à ce personnage.

Gaston Jean-Baptiste de Bourbon
(Fontainebleau, 25 avril 1608 - Blois, 2 février 1660)
Duc d’Anjou (1608),
puis Duc d’Orléans et Pair de France (1626),
Duc de Chartres  et Pair de France (1626),
Comte de Blois et Pair de France (1626),
Duc de Montpensier et Pair de France (1626),
Duc de Saint-Fargeau et Pair de France (1626),
Duc de Valois et Pair de France (1630),
Duc d’Alençon, Baron d’Amboise, Fils de France
Gouverneur de l’Orléanais (1630), d’Auvergne (1634), du Languedoc (1644)
- armes portées en tant que Duc d'Anjou, devenu Duc d'Orléans, il modifiera ses armes -

Roi-Doré (rue du)

Cette voie qui s'est appelée à son ouverture en 1620, Rue Sainte-Françoise ou Rue Françoise, prend par la suite son nom actuel, par référence à une enseigne représentant un buste doré de Louis XIII.


Louis XIII le Juste de Bourbon
(Fontainebleau, 27 septembre 1601 – Saint-Germain-en-Laye, 14 mai 1643)
Prince de France
Dauphin du Viennois (1601),
puis Roi Louis de France et de Navarre (1610)


Mulhouse (rue de)

Ouverte en 1843, cette voie reçoit dès 1844 le nom de la ville alsacienne.

Mulhouse
Commune du département du Haut-Rhin

Boucher (rue)

Cette rue est ouverte en 1776 sur l'emplacement de l'ancien Hôtel de la Monnaie du Roi, que celui-ci échangea avec les Echevins de Paris contre l'Hôtel de Conti pour y installer le nouvel Hôtel de la Monnaie. Le principal artisan de cette opération donna son nom à la rue.

Pierre Richard Boucher
(Paris, 28 mai 1728 - Villeneuve-St-Georges, 9 octobre 1803)
Echevin de Paris (1773)

Porte-de-Bagnolet (avenue de la)

Cette voie ouverte en 1931 entre les bastions n° 14 et n° 15 des ex-fortifications parisiennes reçoit dès l'origine le nom de l'ancienne porte voisine.

Bagnolet
Commune du département de Seine-Saint-Denis

Lorraine (rue de)

C'est en 1868 que cette voie qui jusqu'ici s'appelait pour une première section Rue de Metz pour une seconde, Rue de Nancy, reçoit sur la totalité de son tracé, le nom de la province française à laquelle appartiennent ces deux villes.

Lorraine
Province de France

Belliard (rue)

C'est en 1868 que cette rue reçoit le nom de celui qui assuma la défense du quartier en 1814.

Augustin Daniel Belliard
(Fontenay-le-Comte, 25 mai 1769 - Bruxelles, 28 janvier 1832)
Comte Belliard et de l'Empire (1810), Pair de France (1814, annulé en 1815)
Baron Belliard et Pair de France (1819)
Adjudant-Général (1794), puis Général de Brigade (1796), puis Lieutenant-Général (1819)
Colonel-Général des Cuirassiers (1812)
Ambassadeur de France en Autriche (1831), en Belgique (1831)

Malesherbes (boulevard)

La création d'une voie allant de la Place de la Madeleine à la Barrière de Monceau fut décidée en 1808, sans pour autant être mise en œuvre. Sous la Restauration, on donna à cette artère, qui n'existe pas encore, le nom de celui qui fut notamment un des défenseurs de Louis XVI lors de son procès. Ce n'est toutefois que dans le cadre des aménagements d'Haussman, que la voie est effectivement ouverte et inaugurée en 1863.

Chrétien Guillaume de Lamoignon
(Paris, 6 décembre 1721 - Paris, 22 avril 1794)
Seigneur de Malesherbes
Conseiller (1744), puis Premier Président à la Cour des Aides de Paris (1750)
Directeur de la Librairie du Roi (1750)
Secrétaire d’Etat de la Maison du Roi (1775)
Ministre d’Etat (1787)
Membre de l’Académie Royale des Sciences (1750)
Membre de l’Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres (1759)
Membre de l’Académie Française (1775)

Boufflers (avenue de)

Cette voie privée de la Villa Montmorency a reçu, comme les autres rue de ce lieu, le nom d'un écrivain.

Stanislas Jean de Boufflers
(Nancy, 31 mai 1738 - Paris, 18 janvier 1815)
Chevalier, puis Marquis de Boufflers
Abbé de Belchamp et de Longeville (1732)
Maréchal de Camp (1784)
Gouverneur du Sénégal (1785)
Député aux Etats Généraux (1789)
Membre de l’Académie Française (1788 – rétabli à la refondation de 1803)


Cardinal-Amette (place)

C'est en 1924 que cette place reçoit le nom de l'ancien Archevêque de Paris, défenseur du monde ouvrier et de la lutte contre la pauvreté, qui reste aussi connu pour avoir été en 1914, l’un des promoteurs de "l’Union Sacrée". C’est évidemment la proximité de l’église Saint-Léon, dont le Cardinal avait lancé la construction, qui explique cet emplacement.


Léon Adolphe Amette
(Douville, 6 septembre 1850 – Antony, 29 août 1920)
Vicaire-Général d’Evreux (1889)
Evêque de Bayeux (1898),
puis Archevêque de Paris (1908)
Cardinal-Prêtre (1911), puis Cardinal de Sainte-Sabine (1911)


Maine (avenue du)

Cette avenue est située à l’emplacement de la voie que le Duc du Maine avait fait ouvrir à travers ses chasses de la plaine de Montrouge pour faciliter les trajets de Paris à son château de Sceaux.

Louis Auguste de Bourbon
(Saint-Germain-en-Laye, 31 mars 1670 - Sceaux, 14 mai 1736)
Duc du Maine (1673), Prince Souverain de Dombes (1681),
Comte d’Eu et Pair de France (1681), Duc d’Aumale (1686) et Pair de France (1695)
Colonel-Général des Suisses et des Grisons (1674)
Général des Galères de France (1688),
Grand-Maître de l’Artillerie de France (1694)
Maréchal de Camp (1690), puis Lieutenant-Général (1692)
Gouverneur du Languedoc (1682)
Membre du Conseil de Régence (1715), Membre du Conseil de la Guerre (1716)

Domrémy (rue de)

Appelée jusqu'ici, Rue de la Croix-Rouge, c'est en 1867 que cette rue située dans un quartier largement dédiée à Jeanne d'Arc, reçoit le nom de la ville de naissance de cette dernière.

Domrémy-la-Pucelle
Commune du département des Vosges

Morland (pont)

Construit en 1879, ce pont reprend le nom du boulevard voisin éponyme.

François Louis de Morlan dit Morland
(Souilly, 11 juin 1771 - Brno, 5 décembre 1805)
Colonel en second des Chasseurs à Cheval de la Garde (1805)

Montreuil (rue de)

Cette voie reprend pour partie l'ancien chemin menant à Montreuil.

Montreuil
Commune du département de Seine-Saint-Denis


Hôpital-Saint-Louis (rue de l')

Ouverte en 1854, cette rue reprend le nom de l'hôpital éponyme voisin.


Saint Louis IX
(Poissy, 25 avril 1214 - Tunis, 25 août 1270)
Prince de France
Roi de France (1226)

Budapest (rue de)

C'est en 1910, que ce qui était alors le Passage Tivoli reprend le nom de la place éponyme voisine.

Budapest
Capitale de la Hongrie

Copenhague (rue de)

Ouverte en 1868, cette rue située dans le quartier de l'Europe, reçoit le nom de la capitale danoise.


Copenhague
Capitale du Danemark


Champagny (rue de)

C'est en 1844, soit à l'occasion du 10e anniversaire de son décès que cette voie ouverte en 1828 sur les terrains du couvent des religieuses de Bellechasse, reçoit le nom de cet ancien ministre de l'Empire.

Jean-Baptiste Nompère de Champagny
(Roanne, 4 août 1756 - Paris, 3 juillet 1834)
Comte Nompère de Champagny et de l'Empire (1808),
puis Duc de Cadore et de l'Empire (1809)
Baron Nompère de Champagny de Cadore et Pair de France (1820)
Conseiller d'Etat (1799)
Ambassadeur de France à Vienne (1799)
Ministre d'Etat (1804)
Intendant-Général de la Couronne (1813)
Sénateur de l'Empire (1813), puis Pair de France (1815)
Contre-Amiral (1814)

Tournon (rue de)

C'est en 1541 que celle qui s'appelait alors Rue du Champ-de-Foire puis Rue du Marché-aux-Chevaux prend le nom du Cardinal de Tournon, Abbé de Saint-Germain-des-Prés et proche conseiller du Roi François Ier.


François de Tournon
(Tournon-en-Vivarais, 1489 – Saint-Germain-en-Laye, 22 avril 1562)
Abbé de Saint-Antoine de Vienne (1509), de La Chaise-Dieu (1519),
de Saint-Germain-des-Prés (1534), de Tournus (1537),
de Saint-Florent de Saumur (1537), d’Ainay
Archevêque d’Embrun et Prince du Saint-Empire (1518), Comte de Beaufort et de Guillestre,
puis Archevêque de Bourges (1526),
puis Archevêque-Comte de Lyon (1550)
Administrateur apostolique d’Auch (1538)
Cardinal-Prêtre (1530), puis Cardinal de Saint-Marcellin et Saint-Pierre (1530), puis Cardinal-Evêque de Sabine (1550), puis Cardinal d’Ostie et Velletri (1560)


Jean-de-Beauvais (rue)

Cette voie est ouverte au début du XIVe siècle sous le nom de Rue du Clos-Bruneau, du nom du lieu qu'elle traversait. Elle reçoit dès avant la fin de ce même siècle le nom du Chancelier de France qui ouvrit en cette rue le Collège de Beauvais, dépendance de l'ancienne Université de Paris.


Jean de Dormans
( ? - Paris, 7 novembre 1373)
Chanoine de Saint-Quentin, de Paris, de Châlons-sur-Marne, de Soissons, de Meaux, de Beauvais
Archidiacre de Provins, de Thérouanne, de Sens
Evêque-Comte de Lisieux (1359),
puis Evêque-Comte de Beauvais et Pair de France (1360)
Chancelier de France (1361)
Cardinal-Prêtre des Quatre-Couronnés (1368)
Légat en Angleterre (1371)


Arcole (rue d')

Cette voie formée par la réunion de deux très anciennes rues de Paris, les Rue Chevet Saint-Landry (précédemment Rue de la Couronne) et Rue Saint-Pierre-aux-Boeufs, elle reçoit en 1837 le nom de cette commune italienne près de laquelle eut lieu en 1796, une fameuse traversée de pont.

Arcole
Commune de la Province italienne de Vérone

Turenne (rue de)

Ouverte en 1674 sous le nom de Rue Saint-Louis, car menant alors à la Porte Saint-Louis des anciennes fortifications de Charles V, elle reçoit temporairement le nom de Rue de Turenne en 1801, qu'elle retrouvera définitivement en 1865.

Henri de La Tour d’Auvergne
(Sedan, 11 septembre 1611 – Salzbach, 27 juillet 1675)
Vicomte de Turenne
Ministre d’Etat (1653)
Gouverneur du Limousin (1653)
Colonel-Général de la Cavalerie (1657)
Maréchal de Camp (1635), puis Lieutenant-Général (1642),
Maréchal de France (1643)
Maréchal-Général des Camps et Armées du Roi (1660)

Choiseul (rue de)

Ouverte en 1776 sous la forme d'une impasse à travers les jardins de l'hôtel particulier de la Comtesse de Beaupré, épouse de Marie Gabriel Florent Auguste de Choiseul. La voie est étendue en une rue complète en 1779, à la destruction de ce même hôtel.

Adélaïde Marie Louise de Gouffier
( ? - Paris, 6 mai 1816)
Comtesse consort de Choiseul-Beaupré

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL