-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Angoulême (cité)

Cette petite voie ouverte en 1849, reprenait le nom de la rue alors éponyme voisine, aujourd'hui Rue Jean-Pierre-Timbaud, laquelle avait été nommée en l'honneur du fils du Comte d'Artois.


Louis-Antoine d'Artois
(Versailles, 6 août 1775 - Görz, 3 juin 1844)
Prince de France
Duc d’Angoulême (1775), puis Dauphin du Viennois (1824),
puis Roi Louis XIX de France (1830, quelques minutes),
puis Chef de la Maison royale de France (1836, sous le titre d’attente de Comte de Marnes)

Valenciennes (place de)

Cette place reprend le nom de la rue éponyme voisine.



Valenciennes
Commune du département du Nord

Calais (rue de)

Ouverte en 1844, cette rue rend hommage à l'une des principales villes de la "Côte d'Opale".


Calais
Commune du département du Pas-de-Calais

Marignan (rue de)

Cette rue ouverte en 1858, sur les terrains de l'ancien "Jardin d'Hiver", dans le cadre de l'aménagement du quartier "François Ier", reçoit en 1861 sa dénomination en commémoration de la fameuse bataille éponyme.

Melegnano (anc. Marignano)
Commune de la région italienne de Lombardie

Fabert (rue)

Cette voie qui s'est précédemment appelée Rue d'Austerlitz et Rue d'Iéna, reçoit en 1864 le nom de cet ancien Maréchal de France de Louis XIV.

Abraham Fabert
(Metz, 11 octobre 1599 – Sedan, 17 mai 1662)
Marquis d’Esternay, de La Ré, de Cérilly, Seigneur de Viviers, de Beauvais, de Lanharrée,
de Sézanne, de Chantemerle, de Trefolles-en-Brie, de Pagney-sur-Moselle
Conseiller d’Etat
Maréchal de Camp (1644), puis Lieutenant-Général (1650)
Maréchal de France (1658)


Monsieur-le-Prince (rue)

Cette rue, qui bordait l'ancienne enceinte parisienne, portait au XVe siècle le nom de Rue de Dessus-les-Fossés, puis dans le courant du XVIe siècle celui de Rue des Fossés-Saint-Germain, avant de prendre le nom de Rue des Fossés-Monsieur-le-Prince, au début du XVIIe, parce que les jardins de l'hôtel du Prince de Condé rejoignaient l'enceinte à cet endroit là. Sous la Révolution, la voie pris provisoirement le nom de Rue de la Liberté, et en 1851, ce nom fut simplifié sous sa forme actuelle.

Henri II de Bourbon
(Saint-Jean-d’Angély, 1er septembre 1588 – Paris, 26 décembre 1646)
Prince de Condé (1588), Duc de Châteauroux et Pair de France (1616), Duc de Montmorency et Pair de France (1633), Duc d'Albret et Pair de France (1641),
Duc d'Enghien, de Bellegarde,
Premier Prince du Sang
Gouverneur de Guyenne (1596), du Berry (1616),
de Bourbonnais (1620), de Bourgogne (1631)
Vice-Roi d’Amérique (1612)
Grand-Veneur de France (v.1643), Grand-Maître de France (1643)
Membre (1643), puis Chef du Conseil de Régence (1646)

Lacépède (rue)

Cette ancienne voie de Paris, ouverte dans le courant du XIVe siècle et qui longtemps porta le nom de Rue Copeau, reçoit en 1853, le nom du célèbre naturaliste et homme politique.


Bernard Germain Etienne de Laville-sur-Illon
(Agen, 26 décembre 1756 - Epinay-sur-Seine, 6 octobre 1825)
Comte de Lacépède et de l'Empire (1808)
Baron de Lacépède et Pair de France (1819)
Député de la Seine (1791)
Président de l'Assemblée Législative (1791)
Sénateur de l'Empire (1804)
Président du Sénat (1807 et 1811)
Pair de France (1814 et 1815)
Grand-Chancelier de la Légion d'Honneur (1803)

Sully (rue de)

Ouverte en 1807, cette rue reçoit en 1808 le nom de l'ancien ministre d'Henri IV, sur le boulevard éponyme duquel elle débouche.


Maximilien de Béthune
(Rosny, 13 décembre 1559 - Villebon, 22 décembre 1641)
Baron, puis Marquis de Rosny, puis Duc de Sully et Pair de France (1606),
Prince d’Henrichemont, de Boisbelle, Marquis de Nogent-le-Rotrou,
Comte de Muret, de Villebon, Vicomte de Meaux, de Champrond
Conseiller d’Etat (1590)
Surintendant des Finances (1596),
Surintendant-Général des Bâtiments du Roi (1602),
Principal de Ministre (1598)
Gouverneur du Poitou (1603)
Grand Maître de l’Artillerie (1599)
Maréchal de France (1634)

Vendôme (passage)

Ce passage ouvert en 1827, débouchait alors sur la rue de Vendôme, d’où son nom, laquelle est devenue en 1864 la Rue Béranger. Cette voie avait été ouverte en 1694-1696, sur les terrains du Grand-Prieuré du Temple, par Philippe de Vendôme, alors Grand-Prieur de France de l’Ordre de Malte.


Philippe de Bourbon dit de Vendôme
(Paris, 23 août 1655 - Paris, 24 janvier 1727)
Grand-Prieur de France de Saint-Jean de Jérusalem (1693)
Abbé de la Trinité de Vendôme (1662), de Saint-Vigor de Cerisy, de Saint-Honorat de Lérins, de Saint-Mansuy de Toul, d’Ivry
Maréchal de Camp (1691), puis Lieutenant Général (1693)
Lieutenant du Grand Maître et Généralissime de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (1715)

Tracy (rue de)

Ouverte en 1786 sous le nom de Rue des Dames Saint-Chaumont, elle reçoit ultérieurement, le nom de ce philosophe et homme politique, en souvenir de ce que la voie fut percée sur les dépendances de son hôtel particulier.

Antoine Louis Claude De Stutt alias Destutt
(Paris, 20 juillet 1754 - Paris, 9 mars 1836)
Marquis de Tracy, Seigneur de Paray-le-Frésil
Comte de Tracy et de l'Empire (1808)
Comte de Tracy et Pair de France (1817)
Sénateur de l'Empire (1804), Pair de France (1814)
Membre de l'Académie Française (1808)
Membre de l'Académie des Sciences Morales et Politiques (1832)
Philosophe


Mondétour (rue)

C’est probablement parce que cet Echevin de Paris habitait dans la rue, ou peut-être simplement en son honneur qu’elle reçoit son nom, sans doute du vivant même de l’homme. Certains auteurs pensent qu’il s’agit simplement de l’altération des mots « mauvais détour », nous ne prétendons pas trancher ici la question.


Claude Foucault
( ? - ? )
Seigneur de Mondétour
Echevin de Paris (1525)

Bergame (impasse de)

Cette voie ouverte dans le courant XIXe siècle dans l'ancien village de Charonne, reçoit en 1877 le nom de cette ville italienne.


Bergame (Bergama)
Commune de la Région italienne de Lombardie (Lombardia)

Joinville (place de)

Cette place reprend le nom de la principale rue qui y débouche.


François Philippe Ferdinand Louis Marie d'Orléans
(Neuilly-sur-Seine, 14 août 1818 - Neuilly-sur-Seine, 16 juin 1900)
Prince du Sang de France, Prince de Joinville, Prince d’Orléans
Contre-Amiral (1843), puis Vice-Amiral (1844)
Pair de France (1843)
Député de la Haute-Marne (1871)


Panama (rue de)

Cette rue ouverte en 1884, reçoit son nom à l'occasion des premiers travaux de percement du canal. Rappelons qu'à l'époque, le projet porté par Ferdinand de Lesseps déboucha quelques années plus tard sur un immense scandale politico-financier. Il faudra attendre presque 20 ans, pour que les travaux soient repris par les Etats-Unis, qui pour l'occasion favoriseront l'indépendance de ce qui était alors une partie de la Colombie, pour former l'actuel pays éponyme.


Panama

Saint-Ferdinand (place)

Cette place, crée vers 1850 sous le nom de Rond-point Ferdinandville, reprend depuis 1867, le nom de l'église Saint-Ferdinand-des-Termes voisine. Cette église avait été érigée à partir de 1842, et baptisée du nom du saint castillan, en hommage au Duc d'Orléans, décédé d'un accident de la circulation à Neuilly-sur-Seine, à quelques rues delà.
On notera qu'en 1937, la construction d'une nouvelle église, l'actuel bâtiment, est lancée pour remplacer l'ancien édifice.

Ferdinand-Philippe Louis Charles Henri d'Orléans
(Palerme, 3 septembre 1810 - Neuilly-sur-Seine, 13 juillet 1842)
Duc de Chartres (1810), puis Duc d'Orléans (1830),
Prince d'Orléans, Prince du Sang
Prince Royal de France (1830)


Saint Ferdinand III de Castille
(Peleas de Arriba, 1199 - Séville, 30 mai 1252)
Roi de Castille (1217)
Roi de Tolède (1217)
Roi de Léon (1230)
Roi de Galice (1230)
Roi de Cordoue (1237)
Roi de Murcie (1241)
Roi de Jaén (1246)
Roi de Séville (1248)

Boileau (rue)

Le fameux poète auteur du Lutrin et de l’Art Poétique habita dans cette rue qui, en 1792, reçoit son nom.

Nicolas Boileau des Préaux
(Paris, 1er novembre 1636 – Paris, 11 mars 1711)
Membre de l’Académie Française (1684)
Ecrivain

Cambronne (rue)

Ouverte vers 1800 dans la commune de Vaugirard, sous le nom de Rue de l'Ecole-Militaire, celle-ci reçoit en 1864, le nom de cet ancien Général de l'Empire, resté notamment célèbre pour le fameux "mot" qu'on lui attribue traditionnellement.

Pierre Jacques Etienne Cambronne
(Nantes, 26 décembre 1770 - Nantes, 29 janvier 1842)
Baron Cambronne et de l'Empire (1810),
puis Comte Cambronne et de l'Empire (1815)
Baron Cambronne (1818), puis Vicomte Cambronne (1822)
Pair de France (1815)
Général de Brigade (1813)

Cange (rue du)

C'est en 1875 que cette rue reçoit le nom de cet érudit, tout à la fois historien, linguiste et philologue.

Charles Du Fresne
(Amiens, 18 décembre 1610 - Paris, 23 octobre 1688)
Seigneur du Cange
Trésorier de Franc à Amiens
Historien, Linguiste et Philologue


Porte-d'Ivry (avenue de la)

Cette voie reprend le nom de la porte éponyme de la commune voisine.


Ivry-sur-Seine
Commune du département du Val-de-Marne

Cardinal-Lavigerie (place du)

Cette voie est ouverte vers 1930, sur l'emplacement des 4 et 5 de l'ancienne enceinte de Thiers, à l'occasion des aménagements préparatoires à l'Exposition coloniale internationale (1931). En 1936, elle prend le nom de ce prélat fondateur des Missions Africaines, en raison de la proximité du Musée des Colonies, qui par la suite deviendra le Musée des Arts Africains et Océaniens.
Rappelons que pour l'histoire, le Cardinal Lavigerie reste aussi l'auteur du fameux "Toast d'Alger".

Charles Martial Allemand-Lavigerie
(Bayonne, 31 octobre 1825 - Alger, 26 novembre 1892)
Auditeur de Rote (1861)
Prélat domestique de Sa Sainteté (1861), puis Assistant du Trône pontifical (1863)
Evêque de Nancy (1863),
puis  Archevêque d'Alger (1867)
Archevêque de Carthage (1884)
Administrateur apostolique d'Oran (1875), de Tunis (1881), du Sahara (1891)
Cardinal-Prêtre (1882), puis Cardinal de Sainte-Agnès (1882)


Oberkampf (rue)

Cet ancien chemin rural, devenu au XVIIIe siècle la Rue de Ménilmontant, reçoit en 1864 le nom de cet industriel d'origine bavaroise, qui de nos jours demeure connu comme étant le créateur de la Toile de Jouy.


Christoph Philipp puis Christophe-Philippe Oberkampf
(Wiesenbach, 11 juin 1738 - Jouy-en-Josas, 6 octobre 1815)
Directeur de la Manufacture royale de Jouy

Buisson-Saint-Louis (rue du)

Cette rue doit dont son nom au voisinage de l'hôpital Saint-Louis.


Saint Louis IX
(Poissy, 25 avril 1214 - Tunis, 25 août 1270)
Prince de France
Roi de France (1226)

Châteaudun (rue de)

Ouverte en 1859 sous le nom de Rue du Cardinal Fesch, elle est rebaptisée du nom de cette sous-préfecture d'Eure-et-Loire par un arrêté du 26 octobre 1870, en témoignage de la défense de cette ville face à l'avancée prussienne, le 18 octobre 1870. Rappelons que depuis la mi-septembre 1870, Paris est elle aussi soumise à un siège qui se prolongera par la suite par l'insurrection de la Commune.

Châteaudun
Commune du département d'Eure-et-Loire

François-Ier (place)

Cette reprend le nom de la rue éponyme qui la traverse.


François Ier de Valois-Angoulême
(Cognac, le 12 septembre 1494 - Rambouillet, le 31 mars 1546)
Comte d'Angoulême (1496), Duc de Valois (1498), Duc de Milan (1515)
Roi de France (1515)

Palais-Bourbon (place du)

Bordant la façade sud de l'Assemblée Nationale, cette place ouverte en 1775, prend dès l'origine le nom du palais voisin, propriété du Prince de Condé. Sous la Révolution et l'Empire elle est successivement rebaptisée Place de la Maison de la Révolution, Place du Conseil des Cinq Cents, puis Place du Corps Législatif, avant de retrouver en 1814 son nom d'origine.


Louis Joseph de Bourbon
(Paris, 9 août 1736 - Paris, 13 mai 1818)
Prince de Condé, Duc de Bourbonnais (dit de Bourbon) et Pair de France (1740), Duc d’Enghien et Pair de France (1740), Duc de Guise et Pair de France (1740), Duc de Bellegarde
Gouverneur de Bourgogne (1754)
Maréchal de Camp (158), puis Lieutenant-Général (1758)
Grand-Maître de France (1740)
Colonel-Général de l’Infanterie française (1780)

Crébillon (rue)

Cette rue, située à proximité du Théâtre de l’Odéon, porte depuis son ouverture en 1779, le nom de ce grand dramaturge classique, aujourd’hui il est vrai un peu passé au second rang.

Prosper Jolyot de Crébillon
(Dijon, 13 janvier 1674 - Paris, 17 juin 1762)
Censeur royal (1735)
Membre de l’Académie de Rouen (1754)
Membre de l’Académie Française (1731)
Auteur dramatique


Montebello (port de)

C'est en 1905, en pleine crise de séparation entre l'Eglise et l'Etat, que celui qui s'était appelé Port aux Mulets puis port de l'Evêque, reçoit le nom du quai éponyme voisin.

Montebello-la-Bataille (Montebello della Battaglia)
Commune de la région italienne de Lombardie


Jean Lannes
(Lectoure, 11 avril 1769 – Ebersdorf, 31 mai 1809)
Duc de Montebello et de l’Empire (1808)
Colonel-Général des Suisses (1807)
Général de Brigade (1796), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1804)

Orléans (quai d')

Ouvert à partir de 1614, ce quai de l'Ile Saint-Louis reçoit son nom en hommage au frère cadet de Louis XIII, titré à sa naissance Duc d'Anjou, puis ultérieurement Duc d'Orléans.
On notera que sur cette même Ile Sant-Louis, le Quai d'Anjou rend également hommage à ce personnage.


Gaston Jean-Baptiste de Bourbon
(Fontainebleau, 25 avril 1608 - Blois, 2 février 1660)
Duc d’Anjou (1608),
puis Duc d’Orléans et Pair de France (1626),
Duc de Chartres  et Pair de France (1626),
Comte de Blois et Pair de France (1626),
Duc de Montpensier et Pair de France (1626),
Duc de Saint-Fargeau et Pair de France (1626),
Duc de Valois et Pair de France (1630),
Duc d’Alençon, Baron d’Amboise, Fils de France
Gouverneur de l’Orléanais (1630), d’Auvergne (1634), du Languedoc (1644)

Barbette (rue)

Cette rue est ouverte en 1563 sur l'emplacement de l'ancien Hôtel Barbette, ayant appartenu à la famille de celui qui fut notamment deux fois Prévôt des Marchands de Paris. Cette rue qui fut à l'origine connue sous le nom de Rue Neuve-Barbette ne doit pas être confondue avec sa voisine l'actuelle Rue Vieille-du-Temple, qui autrefois s'appelait Rue Barbette ou rue Vieille-Barbette, en raison de son voisinage avec ce même Hôtel Barbette.

Etienne Barbette
( ? - ? )
Prévôt des Marchands de Paris (1298 et 1314)

Lulli (rue)

C’est vers 1800 que cette rue ouverte en 1797 reçoit le nom du fameux compositeur italien naturalisé français, auteur notamment de nombreux ballets pour les comédies de Molière.

Giovanni Battista Lulli puis Jean-Baptiste Lully
(Florence, 28 novembre 1632 – Paris, 22 mars 1687)
Surintendant de la Musique du Roi
Directeur de l’Académie Royale de Musique (1672)
Secrétaire du Roi (1681)
Compositeur


Royal (pont)

Construit à partir de 1685, en remplacement d'un précédent pont de bois, emporté par une crue, ce pont en pierre, rend hommage à Louis XIV qui en assuma le financement.


Louis XIV le Grand de Bourbon
(Saint-Germain-en-Laye, 5 septembre 1638 – Versailles, 1er septembre 1715)
Prince de France
Dauphin du Viennois (1638),
puis Roi de France et de Navarre (1643)

Lagny (passage de)

Cette voie reprend le nom de la rue éponyme sur laquelle elle débouche.

Lagny-sur-Marne
Commune du département de Seine-et-Marne

Joinville (rue de)

Cette rue rend hommage à celui qui était le troisième fils de Louis-Philippe Ier.


François Philippe Ferdinand Louis Marie d'Orléans
(Neuilly-sur-Seine, 14 août 1818 - Neuilly-sur-Seine, 16 juin 1900)
Prince du Sang de France, Prince de Joinville, Prince d’Orléans
Contre-Amiral (1843), puis Vice-Amiral (1844)
Pair de France (1843)
Député de la Haute-Marne (1871)


Caulaincourt (rue)

Ouverte en 1867, cette rue porte dès l'origine le nom de celui qui fut un des grands soldats, diplomates et hommes politiques du 1er Empire.

Armand Augustin Louis de Caulaincourt
(Caulaincourt, 9 décembre 1773 - Paris, 19 février 1827)
Duc de Vicence et de l'Empire (1808)
Général de Brigade (1803), puis Général de Division (1805)
Grand-Ecuyer de l'Empire (1804)
Ambassadeur de France en Russie (1807)
Sénateur de l'Empire (1813)
Ministre des Relations extérieures (1813 et 1815)

Balny-d'Avricourt (rue)

Cette rue ouverte en 1903, reçoit en 1905 le nom de cet officier de marine, héros de la Guerre du Tonkin, tué par les Pavillons Noirs lors d'une embuscade près de Hanoï.

Adrien Paul Balny d'Avricourt
(Noyon, 11 juin 1849 - Hanoï, 21 décembre 1873)
Enseigne de vaisseau

Neuilly (porte de)

Située à l'orée du Bois de Boulogne, cette ancienne porte parisienne reprend le nom de la commune voisine de Neuilly-sur-Seine.

Neuilly-sur-Seine
Commune du département des Hauts-de-Seine


Saint-Charles (place)

Cette place reprend le nom de la rue éponyme qui la traverse.


Charles X de Bourbon
(Versailles, 9 octobre 1757 – Goritz, 6 novembre 1836)
Prince de France
Comte d’Artois (1757), Duc d’Angoulême et Pair de France (1773), Duc d’Auvergne et Pair de France (1773), Duc de Mercœur et Pair de France (1773), Comte de Poitou et Pair de France (1778), Duc de Berry et Pair de France (1776), Duc de Châteauroux et Pair de France (1778), Comte de Ponthieu et Pair de France (1778),
puis Roi de France (1824),
puis Roi titulaire de France (1830, sous le titre d’attente de Comte de Ponthieu)



Saint Charles (Carlo) Borromée (Borromeo)
(Arona, 2 octobre 1538 – Milan, 3 novembre 1584)
Abbé de Saint Félin et Saint-Gratien d’Arona (1547), de Saint-Silan de Romagnano (1558), de Nonatola, de Saint-Gall de Moggio, de Serravalle, de Saint-Etienne de Corno
Administrateur apostolique de Milan (1560),
puis Archevêque de Milan (1564)
Cardinal-Diacre (1560), puis Cardinal de Saint-Vito et Saint-Modeste (1560), puis de Saint-Martin-aux-Monts (1560), puis Cardinal-Prêtre (1563), puis Cardinal de Saint-Praxède (1564)
Secrétaire d’Etat du Saint-Siège (1560)

Bigorre (rue de)

C'est en 1877 que ce qui était jusqu'alors un simple chemin de servitude, reçoit le nom de l'ancien comté pyrénéen.

Bigorre
Pays de France

Ivry (quai d')

Ce quai de la Seine reprend le nom de la commune éponyme voisine.


Ivry-sur-Seine
Commune du département du Val-de-Marne


Jaucourt (rue)

C'est en 1885 que cette qui fut connue comme Avenue des Soupirs, puis Rue du Chemin-Vicinal, prend le nom du célèbre philosophe à l'immense culture, disciple de Montesquieu, et co-auteur de la partie scientifique de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

Louis de Jaucourt
(Paris, 27 septembre 1704 - Compiègne, 3 février 1779)
Chevalier de Jaucourt
Philosophe, Ecrivain et Encyclopédiste


Omer-Talon (rue)

C'est en 1864, que cette rue située au voisinage de l'ancienne Prison de la Petite Roquette, reçoit le nom de cet ancien magistrat parisien qui tint un rôle essentiel durant la Fronde, parvenant à soutenir le jeune Roi tout en défendant les prérogatives du Parlement.

Omer Talon
(Saint-Quentin, v.1595 - 29 décembre 1652)
Seigneur de Lestang
Avocat-Général au Parlement de Paris (1632)

Valenciennes (rue de)

Située au voisinage de la Gare du Nord, cette rue reçoit en 1845 le nom de la grande ville minière.


Valenciennes
Commune du département du Nord

Athènes (rue d')

Ouverte en 1826, cette rue située dans le quartier de l'Europe, reçoit en 1881 le nom de la capitale grecque.

Athènes
Capitale de la Grèce

Anjou (rue d')

C'est semble-t-il en l'honneur du futur Henri III que cette rue reçoit le nom de la province angevine.

Henri de Valois-Angoulême
((Fontainebleau, 19 septembre 1551 – Saint-Cloud, 2 août 1589)
Duc d’Angoulême (1551), puis Duc d’Orléans (1560), puis Duc d’Anjou et Pair de France (1566), Duc de Bourbonnais et Pair de France (1566), Comte de Forez et Pair de France (1566), Duc d’Auvergne et Pair de France (1569), Comte d’Agen, de Rouergue,
Roi Henri Ier de Pologne (1574) et Grand-Duc Henri Ier de Lithuanie (1574),
puis Roi Henri III de France (1574)

Dupont-Des-Loges (rue)

Cette rue ouverte en 1896, reçoit en 1898 le nom de ce prélat, Evêque de Metz devenu député au Reichstag, où il défendit ardemment ses opinions francophiles et le particularisme lorrain au sein de l'Empire allemand.

Paul Georges Marie Dupont des Loges
(Rennes,11 novembre 1804 - Metz, 18 août 1886)
Vicaire-Général d'Orléans (1840)
Evêque de Metz (1842)
Député de Metz (1874, au Reichstag)

Coëtlogon (Rue)

C'est en 1866, que cette rue ouverte sur l'ancienne Impasse d'Assas, reçoit le nom de celui qui fut l'un des grand marins de la fin du règne de Louis XIV, en particulier au cours des guerres de la Ligue d'Augsbourg et de Succession d'Espagne.

Alain Emmanuel de Coëtlogon
(Rennes, 4 décembre 1646 - Paris, 6 juin 1730)
Marquis de Coëtlogon
Membre du Conseil de Marine (1715)
Chef d’Escadre (1689), puis Lieutenant-Général des Armées navales (1701)
Capitaine-Général des Mers de l’Amérique (1701 Espagne)
Vice-Amiral du Levant (1716)
Maréchal de France (1730)

Montebello (quai de)

Ouvert sous le nom de Quai de la Bûcherie, il est par la suite renommé en hommage à la bataille du 9 juin 1800 qui valut à Lannes le titre de Duc de Montebello, en même temps qu'à la victoire franco-sarde, qui le 20 mai 1859, eut lieu pratiquement au même endroit.

Montebello-la-Bataille (Montebello della Battaglia)
Commune de la région italienne de Lombardie


Jean Lannes
(Lectoure, 11 avril 1769 – Ebersdorf, 31 mai 1809)
Duc de Montebello et de l’Empire (1808)
Colonel-Général des Suisses (1807)
Général de Brigade (1796), puis Général de Division (1799)
Maréchal de l’Empire (1804)

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL