-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Campo-Formio (rue de)

C'est en 1851 que cette rue prend son nom actuel en souvenir de la paix signée en ce lieu, le 18 octobre 1797, entre l'Autriche et la France.

Campoformido (anciennement Campo-Formio)
Commune de la province italienne d'Udine

Saint-Mandé (villa de)

Ce petit passage reprend le nom de l'avenue éponyme depuis laquelle il débute.


Saint-Mandé
Commune du département du Val-de-Marne

Nicolas-de-Blégny (villa)

Cette voie privée reçoit en 1997 le nom de ce médecin fondateur de l'Hôpital Sainte-Marthe à Popincourt.

Nicolas de Blégny
(Chaumont-en-Bassigny, 1652 - Avignon, 1722)
Chirurgien de la Reine (1678)
Médecin du Roi (1682)
Médecin, Chirurgien, Essayiste et Historien


Jemmapes (quai)

Ouvert en 1822 sous le nom de Quai Charles-X, il porte depuis 1830 le nom de cette victoire française de la Révolution, à laquelle avait participé le futur Louis-Philippe Ier, alors jeune Duc de Chartres.

Jemappes
Section de la commune de Mons dans la province belge de Hainaut

Edouard-VII (square)

Cette voie privée reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Edouard VII Wettin
(Londres, 9 novembre 1841 - Londres, 6 mai 1910)
Prince de Grande-Bretagne et d'Irlande, Prince de Saxe-Cobourg-Gotha, Duc en Saxe
Prince de Galles (1841), Duc de Cornouailles (1841), Duc de Rothesay (1841),
puis Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901), Empereur des Indes (1901)


Alfred-de-Vigny (rue)

Cette rue ouverte en 1861 dans le cadre de l'aménagement du lotissement du parc Monceau, elle reçoit dès 1867 le nom du célèbre poète.

Alfred Victor de Vigny
(Loches, 27 mars 1797 – Paris, 17 septembre 1863)
"Comte" de Vigny
Membre de l’Académie Française (1845)
Ecrivain, Dramaturge et Poète


Chomel (rue)

Cette voie ouverte en 1868 par l'Administration de l'Assistance publique sur l'emplacement de l'hospice des Ménages et cédée gratuitement à la Ville de Paris, reçoit en 1869, le nom de cet ancien professeur de médecine à l'Hôtel-Dieu de Paris.

Auguste François Chomel
(Paris, 13 avril 1788 - Morsang-sur-Orge, 9 avril 1858)
Médecin consultant du Roi (1832),
puis Médecin de la Reine (1837)
Membre de l'Académie de Médecine


Duguay-Trouin (rue)

Cette rue ouverte vers 1790 porte le nom de l'un des plus célèbres corsaires français de la fin du règne de Louis XIV et du début de celui de Louis XV.

René Trouin dit Duguay-Trouin
(Saint-Malo, 10 juin 1673 - Paris, 27 septembre 1736)
Seigneur Du Gué
Chef d'Escadre (1725), puis Lieutenant-Général des Armées navales (1728)

Cujas (rue)

En 1865, celle qui jusque là s'appelait la Rue Saint-Etienne-des-Grès, reçoit le nom de ce célèbre jurisconsulte. Rappelons que nous sommes ici à proximité de la Faculté de Droit.

Jacques Cujas
(Toulouse, v.1522 - Bourges, 4 octobre 1590)
Jurisconsulte


Fourcy (rue de)

Initialement impasse débouchant dans la rue Saint-Antoine, en 1684, la voie est transformée en la prolongeant jusqu'à la rue de Jouy celui qui était alors Prévôt des Marchands de Paris, qui lui donne son nom.

Henry de Fourcy
( ? - 4 mars 1708)
Comte de Chessy
Conseiller (1652), puis Président aux Enquêtes (1660) au Parlement de Paris
Prévôt des Marchands de Paris (1684)
Conseiller d'Etat (1691)

Dupetit-Thouars (rue)

C'est en 1809 que cette voie ouverte sur des terrains de l'ancien enclos du Temple reçoit le nom de ce marin tué à la bataille d'Aboukir.

Aristide Aubert du Petit-Thouars
(Boumois, 31 août 1760 - Aboukir, 2 août 1798)
Chevalier du Petit-Thouars
Capitaine de Vaisseau (1795)

Bachaumont (rue)

Cet auteur, un peu oublié de nos jours, et pourtant en son temps grand animateur du salon littéraire de Madame Doublet, est honoré par cette rue depuis 1900.

Louis Petit de Bachaumont
(Paris, 2 juin 1690 - Paris, 29 avril 1771)
Ecrivain


Marguerite-de-Navarre (place)

A ne pas confondre avec son homonyme la "Reine Margot", cette sœur de François Ier, devenue par son mariage Reine de Navarre, est ici honorée comme Princesse française, mais aussi et surtout comme femme de lettres, érudite, poète et protectrice de l’humanisme, dans ce quartier des Halles aux toponymes largement dédiés aux littérateurs.

Marguerite de Valois-Angoulême
(Angoulême, 11 avril 1492 - Odos-en-Bigorre, 21 décembre 1549)
Princesse du sang
Duchesse consort d'Alençon (1509),
puis Duchesse douairière d'Alençon (1525) par son premier mariage
puis Reine consort de Navarre (1527) par son second mariage

Indre (rue de l')

C'est en 1877 que la rue reçoit le nom de cette rivière et de son département éponyme.

Indre
Département français


Ardennes (rue des)

Cette ancienne voie de la commune de La Villette, reprend le nom de cette région forestière à cheval entre la France et la Belgique ainsi que du département éponyme.

Ardennes
Département français


Canada (rue du)

C'est en 1863 que cette rue, située au voisinage d'autres voies nommées d'après d'anciennes colonies françaises d'Amériques, reçoit son nom actuel.


Canada

Aurelle-de-Paladines (boulevard d')

Depuis 1930, cette voie qui jusqu'en 1929, était une partie du Boulevard Victor-Hugo dans la commune de Neuilly-sur-Seine, rend hommage à celui qui fut notamment le vainqueur de Coulmiers en 1870.

Louis Jean-Baptiste d'Aurelles de Paladines
(Malzieu-Ville, 9 janvier 1804 - Versailles, 16 décembre 1877)
Marquis d'Aurelles de Paladines
Général de Brigade (1851), puis Général de Division (1855)
Député de l'Allier (1871)
Sénateur (1875)

Madrid (porte de)

Cette porte de Paris, située dans le Bois de Boulogne, doit son nom au Château de Madrid vers lequel elle menait. Rappelons que ce château construit dans le Bois de Boulogne par François Ier sous le nom de Château de Boulogne, devait son nom, en fait son surnom, au souvenir de la captivité du Roi de France dans la capitale espagnole après la défaite de Pavie.


Madrid
Capitale du Royaume d'Espagne

Arsonval (rue d')

Depuis 1946, cette voie d'abord appellée Rue Belloni, porte le nom de ce grand spécialiste de l’électricité, à qui l'on doit le galvanomètre à circuit mobile, le premier téléphone agréé en France par l’administration des PTT, de nombreux autres instruments électriques, mais aussi une méthode de traîtement médical par l’usage de courants à haute fréquence, dite "diathermie", surtout connue comme la "d’arsonvalisation". Il est aussi l'un des cofondateurs de l’Ecole supérieure d'électricité (Supelec).

Jacques Arsène d'Arsonval
(La Porcherie, 8 juin 1851 - La Porcherie, 31 décembre 1940)
Membre de l’Académie de Médecine (1888)
Membre de l’Académie des Sciences (1894)
Médecin, Physicien et Inventeur


Tunisie (avenue de la)

Cette voie du Parc Montsouris porte depuis 1984 le nom de ce pays du Maghreb.


Tunisie

Masséna (square)

Ce passage reçoit en 1944 le nom du boulevard voisin éponyme.


André Masséna
(Nice, 6 mai 1758 - Paris, 4 avril 1817)
Duc de Rivoli et de l’Empire (1808),
Prince d’Essling et de l’Empire (1810), Pair de France (1815)
Général de Brigade (1793), puis Général de Division (1793)
Maréchal de l’Empire (1804)




Saint-Mandé (porte de)

Cette porte parisienne reprend le nom de la commune voisine éponyme.


Saint-Mandé
Commune du département du Val-de-Marne

Crussol (rue de)

Cette rue est ouverte à partir de 1788 sur des terrains du Temple, siège du Grand-Prieuré de France de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, alors que le Chevalier de Crussol en était Administrateur-Général.

Alexandre Charles Emmanuel de Crussol-Florensac
(Paris, 5 juillet 1743 – Paris, 17 décembre 1815)
Bailli de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem
Maréchal de Camp (1784), puis Lieutenant-Général (1814)
Capitaine des Gardes du Corps du Comte d’Artois

Enghien (rue d')

Ouverte en 1792 sous le nom de Rue Mably, cette voie est rebaptisée en 1814 en hommage au fils du Prince de Condé, exécuté nuitamment dans les fossés de Vincennes en 1804.

Louis Antoine Henri de Bourbon
(Chantilly, 2 août 1772 - Vincennes, 21 mars 1804)
Prince du Sang, Duc d’Enghien (1772)

Edouard-VII (place)

Cette place reprend le nom de la rue éponyme qui y aboutit.


Edouard (Edward) VII Wettin
(Londres, 9 novembre 1841 - Londres, 6 mai 1910)
Prince de Grande-Bretagne et d'Irlande, Prince de Saxe-Cobourg-Gotha, Duc en Saxe
Prince de Galles (1841), Duc de Cornouailles (1841), Duc de Rothesay (1841),
puis Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901), Empereur des Indes (1901)


Marignan (passage)

Cette petite voie reprend le nom de la rue éponyme depuis laquelle elle débute.


Melegnano (anc. Marignano)
Commune de la région italienne de Lombardie

Bourgogne (rue de)

C'est en 1707 qu'est ouverte cette rue baptisée dès l'origine de celui qui était encore le fils du Dauphin, lui-même futur Dauphin, dont toute la formation assurée notamment par Fénelon, avait été pensée pour faire de lui, s'il avait finalement accédé au trône, un souverain réformateur. Son décès prématuré en décida autrement.

Louis de Bourbon
(Versailles, 6 août 1682 - Marly, 18 février 1712)
Petit-Fils de France
Duc de Bourgogne (1682), puis Dauphin du Viennois (1711)

Conti (quai de)

Construit entre 1655 et 1662, ce quai voisinait l'hôtel du Prince de Conti, à l'emplacement duquel se trouve aujourd'hui l'Hôtel des Monnaies de Paris.

Armand de Bourbon
(11 octobre 1629 – Pézenas, 21 février 1666)
Prince de Conti (1646), Comte de Pézenas,
Baron de Fère-en-Tardenois, Seigneur de L’Isle-Adam, Prince du Sang
Abbé de Saint-Denis (1642), de Cluny (1642), de Lérins (1642), de Molesme (1642)
Gouverneur de Champagne (1647 et 1660), du Berry (1655),
de Guyenne (1655), du Languedoc (1660)
Grand-Maître de France (1656)

Pascal (rue)

Cette rue ouverte en 1825, sur l'emplacement de l'ancien Couvent des Cordelières, à proximité de l'ancienne Maison de Port-Royal, de laquelle il fut intellectuellement très proche, rend hommage depuis 1827 au fameux philosophe et mathématicien.

Blaise Pascal
(Clermont-Ferrand, 19 juin 1623 - Paris, 19 août 1662)
Philosophe et Mathématicien


Budé (rue)

Ouverte vers le milieu du XVIIe siècle, cette rue rend hommage à la fois à l'humaniste, fondateur du Collège des Lecteurs Royaux, actuel Collège de France, et à l'ancien Prévôt des Marchands de Paris. On notera, qu'elle fut également connue sous le nom de Rue Guillaume, qui était sans doute une réduction du nom complet original.

Guillaume Budé
(Paris, 26 janvier 1467 - Paris, 22 août 1540)
Notaire et Secrétaire du roi
Prévôt des Marchands de Paris (1522)
Humaniste et Philologue


Vosges (place des)

Ouverte à partir de 1605 sur l'emplacement de l'ancien Hôtel des Tournelle, cette place prend d'abord le nom de Place Royale. Sous la Révolution elle reçoit alternativement les noms de Place des Fédérés, Place du Parc-d'Artillerie, Place de la Fabrication-des-Armes et Place de l'Indivisibilité. Puis en 1800, rendant hommage au fait que le département des Vosges avait été le premier à acquitter les nouveaux impôts révolutionnaires, elle reçoit son nom actuel.

Vosges
Département français


Chabanais (rue)

Cette rue ouverte en 1773, sur des terrains de l'Hôtel de Saint-Pouanges, reçoit en 1775, le nom de l'initiateur de ce projet et propriétaire de l'hôtel.

Claude Théophile Gilbert Colbert
(Paris, 28 février 1734 - Fontenay-Trésigny, 10 septembre 1789)
Marquis de Chabanais, Seigneur de Saint-Pouanges
Maréchal de Camp (1780)

Mondétour (passage)

C'est en 1985, que cette voie piétonne du Forum des Halles reçoit le nom de la rue éponyme voisine.


Claude Foucault
( ? - ? )
Seigneur de Mondétour
Echevin de Paris (1525)

Liban (rue du)

Anciennement appelée Rue des Arts, cette voie reçoit en 1867 son nom actuel, notamment pour rendre hommage à l'expédition française de Syrie de 1860.


Liban

Joinville (impasse de)

Cette impasse reprend le nom de la rue éponyme voisine.


François Philippe Ferdinand Louis Marie d'Orléans
(Neuilly-sur-Seine, 14 août 1818 - Neuilly-sur-Seine, 16 juin 1900)
Prince du Sang de France, Prince de Joinville, Prince d’Orléans
Contre-Amiral (1843), puis Vice-Amiral (1844)
Pair de France (1843)
Député de la Haute-Marne (1871)


Coysevox (rue)

Ouverte en 1889 sur une partie de l'ancien Cimetière du Nord, cette rue porte depuis 1890, le nom de l'un des plus célèbres sculpteurs du règne de Louis XIV.

Antoine Coysevox
(Lyon, 29 septembre 1640 - Paris, 10 octobre 1720)
Membre de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture (1676)
Sculpteur


Saint-Ferdinand (rue)

Cette rue reprend le nom de la place éponyme sur laquelle elle débouche.


Ferdinand-Philippe Louis Charles Henri d'Orléans
(Palerme, 3 septembre 1810 - Neuilly-sur-Seine, 13 juillet 1842)
Duc de Chartres (1810), puis Duc d'Orléans (1830),
Prince d'Orléans, Prince du Sang
Prince Royal de France (1830)


Saint Ferdinand III de Castille
(Peleas de Arriba, 1199 - Séville, 30 mai 1252)
Roi de Castille (1217)
Roi de Tolède (1217)
Roi de Léon (1230)
Roi de Galice (1230)
Roi de Cordoue (1237)
Roi de Murcie (1241)
Roi de Jaén (1246)
Roi de Séville (1248)

Boileau (villa)

Cette impasse reprend le nom de la rue éponyme voisine.

Nicolas Boileau des Préaux
(Paris, 1er novembre 1636 – Paris, 11 mars 1711)
Membre de l’Académie Française (1684)
Ecrivain

Cambronne (place)

Cette place ouverte en 1789 sur la barrière des Fermier-généraux, reprend en 1864 le nom de la rue éponyme qui y débouche.


Pierre Jacques Etienne Cambronne
(Nantes, 26 décembre 1770 - Nantes, 29 janvier 1842)
Baron Cambronne et de l'Empire (1810),
puis Comte Cambronne et de l'Empire (1815)
Baron Cambronne (1818), puis Vicomte Cambronne (1822)
Pair de France (1815)
Général de Brigade (1813)

Decrès (rue)

C’est une bien modeste rue qui rend hommage à celui qui dirigea la Marine Impériale durant tout le règne de Napoléon. Une telle modestie est sans doute révélatrice du rôle secondaire que celle-ci joua durant cette période de l’Histoire de France.


Denis de Crès alias Decrès
(Chaumont, 18 juin 1761 - Paris, 7 décembre 1820)
Comte Decrès et de l'Empire (1808),
puis Duc Decrès et de l'Empire (1813)
Contre-Amiral (1796), puis Vice-Amiral (1804)
Ministre de la Marine et des Colonies (1801 et 1815)



Pointe-d'Ivry (rue de la)

Cet ancien passage de la commune d'Ivry-sur-Seine, a conservé ce nom après son rattachement à la ville de Paris.


Ivry-sur-Seine
Commune du département du Val-de-Marne

Chambertin (rue de)

Située aux abords des anciens entrepôts de Bercy, cette rue reprend le nom de l'une des plus célèbres appellations de Bourgogne, située sur la commune de Gevrey-Chambertin.

Gevrey-Chambertin
Commune du département de Côte-d'Or

Vaucouleurs (rue de)

C'est en 1903 que cette rue reçoit le nom de cette commune de la Meuse, restée notamment célèbre comme l'une des étapes de l'épopée de Jeanne d'Arc.

Vaucouleurs
Commune du département de la Meuse

Buisson-Saint-Louis (passage du)

Cette vois reprend le nom de la rue sur laquelle elle débute et elle débouche.


Saint Louis IX
(Poissy, 25 avril 1214 - Tunis, 25 août 1270)
Prince de France
Roi de France (1226)

Edouard-VII (rue)

Cette voie privée est ouverte à partir de 1911, en pleine époque de l'Entente Cordiale.


Edouard (Edward) VII Wettin
(Londres, 9 novembre 1841 - Londres, 6 mai 1910)
Prince de Grande-Bretagne et d'Irlande, Prince de Saxe-Cobourg-Gotha, Duc en Saxe
Prince de Galles (1841), Duc de Cornouailles (1841), Duc de Rothesay (1841),
puis Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901), Empereur des Indes (1901)


Greffulhe (rue)

Cette rue est ouverte en 1839 sur des terrains appartenant au Comte Greffulhe.

Louis Charles Greffulhe
(Rouen, 9 février 1814 - Paris, 27 septembre 1888)
Comte Greffulhe, Pair de France

Chevert (rue)

Située au voisinage de l'Hôtel des Invalides, cette rue rend hommage à l'un des grands généraux de Louis XV.

François de Chevert
(Verdun, 2 février 1695 - Paris, 24 janvier 1769)
Maréchal de Camp (1744), puis Lieutenant-Général (1748)


Bourbon-le-Château (rue de)

Ouverte en 1610 sous le nom de Rue de Bourbon-Guise, en référence au Prince de Conti et à sa seconde épouse la Princesse Louise Marguerite de Lorraine-Guise, propriétaires de l'hôtel voisin de la rue. Vers 1748, elle prend son nom simplifié actuel.

François de Bourbon
(La Ferté-sous-Jouarre, 19 août 1558 - Saint-Germain-des-Prés, 3 août 1614)
Prince de Conti (1558), Souverain de Châteauregnault,
Seigneur de Bonnestable, de Lucé
Prince du Sang
Gouverneur du Dauphiné (1595), d’Auvergne (1612)

Cochin (rue)

Cette voie ouverte en 1765 sous le nom de Rue Sartine, du nom de l'ancien Secrétaire d'Etat à la Marine, reçoit en 1875, le nom de cet ancien Député de la Seine.

Jean-Denis Cochin
(1789 - 1841)
Avocat-Général à la Cour de cassation
Député de la Seine (1837)

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL