-
Héraldique européenne... le blog Armorial des Cardinaux Manuel d'héraldique ecclésiastique Armorial des Maréchaux de France Armorial du Premier Empire Manuel d'héraldique napoléonienne Armorial des communes de France Armorial des Arts et Sciences Armorial des rues de Paris Armorial de l'Ordre de l'Aigle noir Armorial de l'Ordre de l'Annonciade Armorial de l'Ordre du Chardon Armorial de l'Ordre de la Jarretière Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit Armorial de l'Ordre de Saint-Louis Armorial de l'Ordre de la Toison d'Or Armorial des Chevaliers de la Table ronde

Rechercher sur mes blogs

 
Pour plusieurs arrondissements, je commence à arriver au bout des lieux auxquels j'ai pu associer des armoiries.
Si vous avez des idées d'ajouts, n'hésitez pas à m'en faire part,
avec l'onglet "Suggestions".
Merci d'avance.
Par ailleurs, vos commentaires sont toujours les bienvenus.
 
Pour rappel, l'accès rapide et la navigation entre mes différents blogs s'effectuent aisément par l'intermédiaire des icônes reprises systématiquement juste au-dessus du titre principal de chacun des blogs.


Pour rappel aussi, les publications peuvent être postées sur n'importe lequel de ces blogs, selon mon humeur. Pensez à faire un tour régulier sur chacun d'eux.

Moncey (rue)

Ouverte en 1841 sous le nom de Rue Laperche, cette voie reçoit en 1844 le nom de ce Maréchal de l'Empire, au voisinage de la Place Clichy, zone dont il assura la défense en 1814.


Bon Adrien Jannot de Moncey
(Le Plessis, 31 juillet 1754 - Paris, 20 avril 1842)
Duc de Conegliano et de l’Empire (1808)
Baron de Conégliano et Pair de France (1819)
Pair de France (1814 et 1815)
Gouverneur des Invalides (1833)
Général de Brigade (1794), puis Général de Division (1794)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé Maréchal de France en 1815)



Berlin (square de)

Ce square comporte un monument "en souvenir de la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989".


Berlin
Capitale de l'Allemagne

Bougainville (rue)

Cette rue reçoit en 1864 le nom de ce célèbre explorateur.


Louis Antoine de Bougainville
(Paris, 12 novembre 1729 - Paris, 31 août 1811)
Comte de Bougainville et de l'Empire (1808)
Maréchal de Camp
Vice-Amiral (1792)
Sénateur (1799)


Dupuytren (rue)

Cette rue, ouverte en 1673, après avoir pris les noms de Rue de Touraine (alias Turenne), puis Rue de Touraine-Saint-Germain, reçoit en 1851, le nom de l'un des plus célèbres médecins et chirurgiens du XIXe siècle. Rappelons que cette rue est située au voisinage de l'Ecole de Médecine.

Guillaume Dupuytren
(Pierre-Buffière, 6 octobre 1777 - Paris, 8 février 1835)
Baron Dupuytren
Chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu (1815)
Premier chirurgien du Roi (1816)
 Membre de l'Académie des Sciences (1825)
Anatomiste et chirurgien


Geoffroy-Saint-Hilaire (rue)

Cette ancienne rue de Paris, située au voisinage du Jardin des Plantes, reçoit en 1868, le nom de ce célèbre zoologiste.

Etienne Geoffroy Saint-Hilaire
(Etampes, 15 avril 1772 - Paris, 19 juin 1844)
Chevalier Geoffroy Saint-Hilaire et de l'Empire (1808)
Membre de l'Académie des Sciences (1807)
Zoologiste


Jean-du-Bellay (rue)

Située au voisinage de la cathédrale Notre-Dame de Paris, cette rue rend hommage à un ancien Cardinal et Evêque de Paris.

Jean Du Bellay
(Souday, 1492 – Rome, 16 février 1560)
Abbé de Gildase, de Saint-Maur-des-Fossés, de Port-du-Salut, de Fontaine-Daniel
Evêque de Bayonne (1524),
puis Evêque de Paris (1532)
Administrateur apostolique de Limoges (1541), du Mans (1542), de Bordeaux (1544 et 1559)
Cardinal-Prêtre (1535), puis Cardinal de Sainte-Cécile (1535), puis de Saint-Pierre-en-Vicoli (1547), puis de Saint-Adrien (1548), puis de Saint-Chrysogone (1549), puis Cardinal-Evêque d’Albano (1550), puis de Frascati (1553), puis de Porto et Sainte-Rufine (1553), puis d’Ostie et Velletri (1555)

Bretagne (rue de)

Située dans le projet urbanistique avorté de ce que Henri IV souhaitait être la Place de France, cette rue rend hommage à la province française éponyme.

Bretagne
Province française

Louis-le-Grand (rue)

Cette rue ouverte en 1701 reçut le nom de celui qui était alors le Roi de France. On notera par ailleurs, qu’elle voisinait la Place Vendôme qui à l’époque s’appelait également Place Louis-le-Grand.

Louis XIV le Grand de Bourbon
(Saint-Germain-en-Laye, 5 septembre 1638 – Versailles, 1er septembre 1715)
Prince de France
Dauphin du Viennois (1638),
puis Roi de France et de Navarre (1643)

Argenteuil (rue d')

Cette rue emprunte une partie de l'ancien chemin qui conduisait à la ville d'Argenteuil.

Argenteuil
Commune du département du Val-d'Oise

Périgord (square du)

Ouverte en 1932 sur l'emplacement du bastion n° 12 des ex-fortifications parisiennes, cette voie reçoit dès l'origine le nom de cet ancien pays de France, correspondant approximativement à l'actuel département de la Dordogne.

Périgord
Pays de France

Charente (quai de la)

Situé le long du Canal Saint-Denis, ce quai reprend le nom de ce fleuve et de ses deux départements éponymes.

Charente
Département français


Charente-Maritime
Département français

Jessaint (square de)

Ce jardin reprend le nom de la rue éponyme voisine.

Claude Laurent Bourgeois de Jessaint
(Jessaint, 26 avril 1764 - 9 janvier 1853)
Chevalier de Jessaint et de l'Empire (1808),
puis Baron de Jessaint et de l'Empire (1809),
Vicomte de Jessaint (1826)
Auditeur (1810), puis Maître des Requêtes (1814) au Conseil d'Etat
Conseiller d'Etat (1842)
Sous-Préfet de Troyes (1811), de Genève (1812), de Soissons (1815), de Saint-Denis (1823)
Préfet de Lozère (1832), du Gard (1834), d'Eure-et-Loir (1843), de Haute-Marne (1848)

Mac-Mahon (avenue)

Ouverte en 1854 sous le nom d'Avenue du Prince-Jérôme, en référence au frère de Napoléon Ier, celle-ci est rebaptisée par la suite du nom de celui qui fut Maréchal de France et Président de la République.



Marie Edme Patrice Maurice de Mac Mahon
(Sully, 13 juin 1808 - Montcresson, 17 octobre 1893)
Duc de Magenta
Sénateur (1856)
Gouverneur-Général d’Algérie (1864)
Général de Brigade (1848), puis Général de Division (1852)
Maréchal de France (1859)
Président de la République Française (1873)

Lamartine (square)

Ouvert en 1862, ce square rend hommage au célèbre poète romantique et homme politique dont la statue orne le square.

Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine
(Mâcon, 21 octobre 1790 - Paris, 28 février 1869)
Député du Nord (1833, 1834), de Saône-et-Loire (1837, 1839, 1846), des Bouches-du-Rhône (1848), du Loiret (1849)
Président du Conseil Général de Saône-et-Loire (1836, 1839, 1846, 1848)
Poète, romancier, dramaturge et prosateur

Cambronne (square)

Créé en 1881, ce square reprend le nom de la place éponyme voisine.


Pierre Jacques Etienne Cambronne
(Nantes, 26 décembre 1770 - Nantes, 29 janvier 1842)
Baron Cambronne et de l'Empire (1810),
puis Comte Cambronne et de l'Empire (1815)
Baron Cambronne (1818),
puis Vicomte Cambronne (1822)
Pair de France (1815)
Général de Brigade (1813)

Montbrun (passage)

Cette impasse reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Louis Pierre de Montbrun
(Florensac, 1er mars 1770 - La Moskowa, 7 septembre 1812)
Baron de Montbrun et de l’Empire (1808),
puis Comte de Montbrun et de l’Empire (1812)
Chef de Brigade du 1er Régiment de Chasseurs à Cheval (1800),
puis Général de Brigade (1804), puis Général de Division (1809)

Dupuy-de-Lôme (rue)

Ouverte en 1932 sur l'emplacement du bastion n° 90 des ex-fortifications parisiennes, cette voie reçoit dès l'origine le nom de celui qui fut l'un des grands rénovateurs de la marine marchande et militaire française au XIXe siècle. En particulier, il demeure comme le constructeur du premier sous-marin réellement opérationnel, le Gymnote.

Stanislas Charles Henri Laurent Dupuy de Lôme
(Plœmeur, 15 octobre 1816 - Paris, 1er février 1885)
Ingénieur militaire du génie maritime
Membre de l'Académie des Sciences (1866)
Député du Morbihan (1869)
Sénateur (1877)

Daumesnil (villa)

Ouverte sous le nom de Villa Napoléon, en hommage à Napoléon III, cette petite rue reprend après 1870 le nom de l'avenue éponyme voisine sur laquelle elle débouche.


Pierre Yriex Daumesnil
(Périgueux, 14 juillet 1776 - Vincennes, 17 août 1832)
Baron Daumesnil et de l'Empire (1809)
Général de Brigade (1812), puis Lieutenant-Général (1831)
Gouverneur du Château de Vincennes (1812)

Nemours (rue de)

Ouverte en 1838, cette voie reçoit dès l'origine le nom de celui qui était alors le fils cadet de Louis-Philippe Ier.

Louis Charles Philippe Raphaël d’Orléans
(Paris, 25 octobre 1814 – Versailles, 26 juin 1896)
Duc de Nemours (1814), Prince du Sang
Maréchal de Camp (1834), puis Lieutenant-Général (1837)


Metz (rue de)

Ouverte en 1912, cette reçoit en 1920 le nom de la grande ville lorraine.


Metz
Chef-Lieu du département de la Moselle

Clauzel (rue)

C'est en 1864 que cette rue ouverte en 1830 sous le nom de Rue Neuve-Bréda, reçoit le nom de celui qui fut l'un des grands militaires français de la première moitié du XIXe siècle.


Bertrand Clauzel
(Mirepoix, 12 décembre 1772 - Cintegabelle, 21 avril 1847)
Baron Clauzel et de l’Empire (1810),
puis Comte Clauzel et de l’Empire (1813),
Comte Clauzel (1814)
Député de l’Ariège (1827), des Ardennes (1831)
Inspecteur-Général de l’Infanterie (1814)
Général de Brigade (1799), puis Général de Division (1802)
Maréchal de France (1831)

Wagram (avenue de)

Cette grande avenue parisienne, située au voisinage de l'Arc de Triomphe de l'Etoile, rend hommage à la victoire de Napoléon sur les Autrichiens, le 6 juillet 1809, en même temps qu'à l'un des principaux artisans de cette victoire, le Maréchal Berthier.


Louis Alexandre Berthier
(Versailles, 20 novembre 1753 - Bamberg, 1er juin 1815)
Prince et Duc Souverain de Neufchâtel (1806), Comte de Valengin,
Prince de Wagram et de l’Empire (1809), Pair de France (1814)
Capitaine des Gardes du Corps du Roi - 5e Compagnie (1814)
Ministre de la Guerre (1799 et 1800)
Grand-Veneur de l’Empire (1804)
Vice-Connétable de l’Empire (1808)
Général de Brigade (1792), puis Général de Division (1795)
Maréchal de l’Empire (1804), puis Maréchal de France (1814)

Estrées (rue d')

Ouverte à la fin du XVIIIe siècle, cette rue située à proximité de l'Hôtel des Invalides rend hommage à l'un des grand militaires du règne de Louis XIV.


Jean II d’Estrées
(Soleure, 1624 - Paris, 19 mai 1707)
Comte de Nanteuil-le-Haudouin (dit d’Estrées), de Tourpes
Vice-Roi d’Amérique (1686)
Vice-Amiral du Ponant (1689)
Maréchal de Camp (1649), puis Lieutenant-Général (1655)
Maréchal de France (1681)

Dupin (rue)

Créée en 1625, cette voie qui porta longtemps le nom de Rue du Petit-Bac, reçoit en 1864, le nom de celui qui fut l'un des hommes politiques centraux de la vie politique française de la première moitié du XIXe siècle, tout particulièrement de la Monarchie de Juillet.

André Marie Jean Jacques Dupin
(Varzy, 1er février 1783 - Paris, 11 novembre 1865)
Procureur-Général près la Cour de Cassation (1830 et 1857)
Président de la Chambre des Députés (1832)
Député de la Nièvre (1815, 1830, 1848)
Président de l'Assemblée Législative (1849)
Membre de l'Académie Française (1832)
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques (1832)

Navarre (rue de)

Cette rue rend hommage, depuis 1877, à l'ancien Collège de Navarre, fondé en 1304 par cette Reine de France, et dont les locaux sont occupés depuis 1804 par l'Ecole Polytechnique.



Jeanne Ire de Champagne
(Bar-sur-Seine, 17 avril 1271 - Vincennes, 4 avril 1305)
Comtesse de Champagne
Reine de Navarre (1274)
Princesse consort de France (1284),
puis Reine consort de France (1285)

Couperin (square)

Ce square rend hommage à celui qui demeure, avec Rameau, comme l'un des maîtres du clavecin français du XVIIIe.


François Couperin "le Grand"
(Paris 10 novembre 1668 - Paris 11 septembre 1733)
Organiste de la Chapelle Royale
Compositeur, Organiste et Claveciniste


Saint-Gilles-Grand-Veneur (square)

Ce square ouvert en 1988 reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Nicolas Hennequin
( ? - 3 février 1653)
"Marquis" d'Ecquvilly, Seigneur de Fresnes
Capitaine-Général de la Vénerie, des Toiles de Chasse, Tentes, Pavillons du Roi et de l'Equipage du Sanglier (1642)

Feydeau (galerie)

Cette galerie couverte reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Paul Esprit Feydeau
(Paris, 17 mai 1682 – Paris, 3 août 1767)
Seigneur de Brou, de La Villeneuve, de Prunelay, de Pomponne
Conseiller au Parlement de Paris (1705)
Maître des Requêtes (1710)
Conseiller d’Etat (1722)
Intendant d’Alençon (1713), puis de Rennes (1715),
puis de Strasbourg (1728), puis de Paris (1742)
Garde des Sceaux de France (1762)

Vendôme (place)

Cette place, l'une des plus prestigieuses de Paris, est ouverte à partir de 1699, sur les terrains de l'ancien Hôtel de Vendôme, dont l'entrée principale était située à hauteur des n° 358 et 360 de la rue Saint-Honoré. Officiellement baptisée à l'origine Place des Conquêtes, puis Place Louis-le-Grand, elle prend très tôt son nom actuel. On notera que sous la Révolution elle fut rebaptisée Place des Piques, et sous la Commune elle pris le nom de Place Internationale.


César de Bourbon dit de Vendôme
(Coucy, 7 juin 1594 – Paris, 22 octobre 1665)
Duc de Vendôme et Pair de France (1598), Duc de Beaufort et Pair de France (1598), Duc de Mercœur et Pair de France (1609), Duc de Penthièvre et Pair de France (1609), Duc d’Etampes, Prince de Martigues, d’Anet, Comte de Buzançais
Amiral de Bretagne (1598)
Gouverneur de Bretagne (1598), du Lyonnais (1607)
Grand-Maître, Chef et Surintendant Général de la Navigation et Commerce de France (1650)

Noisy-le-Sec (rue de)

Cette rue située autrefois sur les communes de Bagnolet et des Lilas, annexée à Paris en 1930, reprend le nom de la ville vers laquelle elle mène.

Noisy-le-Sec
Commune du département de la Seine-Saint-Denis


Gabrielle-d'Estrées (allée)

Cette impasse créée en 1975 dans le cadre de l'aménagement de l'Ilot 7 reçoit dès l'origine le nom de celle qui demeure certainement comme la maîtresse la plus connue d'Henri IV.


Gabrielle d’Estrées
(Coeuvres, v.1551 – Paris, 10 avril 1599)
Dame d’Arneval (1592) par son mariage
Marquise de Monceaux,
puis Duchesse de Beaufort et Pair de France (1597),
Duchesse d’Etampes (1598)

Damrémont (rue)

Cette rue ouverte en 1867 reçoit dès l'origine le nom de ce miliaire français tué au siège de Constantine 30 ans plus tôt.

Charles Marie Denys de Damrémont
(Chaumont, 8 février 1783 - Constantine, 12 octobre 1837)
Comte de Damrémont (1815)
Pair de France (1835)
Maréchal de Camp (1815), puis Lieutenant-Général (1830)

Moncey (square du passage)

Ce square reprend le nom du passage voisin éponyme.


Bon Adrien Jannot de Moncey
(Le Plessis, 31 juillet 1754 - Paris, 20 avril 1842)
Duc de Conegliano et de l’Empire (1808)
Baron de Conégliano et Pair de France (1819)
Pair de France (1814 et 1815)
Gouverneur des Invalides (1833)
Général de Brigade (1794), puis Général de Division (1794)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé Maréchal de France en 1815)



Colombie (place de)

Cette voie ouverte en 1928 sur l'emplacement des bastions n° 57 et 58 des ex-fortifications parisiennes reçoit en 1955 le nom de ce pays d'Amérique du Sud, en raison de la proximité d'alors de l'ambassade de celui-ci.


Colombie
Pays d'Amérique du Sud

Dantzig (rue de)

Le Maréchal Lefebvre, suite au siège victorieux qu’il fit de cette ville en 1807, avait été fait Duc de Dantzig. Cette rue aboutissant justement au boulevard Lefebvre trouve donc ici toute sa logique.
Notons qu'en 1807, cette ancienne ville hanséatique libre était prussienne, tandis qu'aujourd'hui elle est polonaise (Gdańsk) et mondialement connue pour ses chantiers navals, en leur temps berceau de Solidarność.


Gdańsk (Dantzig)
Commune de la voïvodie polonaise de Poméranie



François Joseph Lefebvre
(Rouffach, 25 octobre 1755 - Paris, 13 septembre 1820)
Duc de Dantzig et de l’Empire (1808), Pair de France (1814 et 1815),
Baron Lefebvre de Dantzig et Pair de France (1819)
Sénateur (1800), puis Président du Sénat (1800)
Général de Brigade (1793), puis Général de Division (1794)
Maréchal de l’Empire (1804, confirmé Maréchal de France en 1815)

Chef-d'Escadron-de-Guillebon (allée du)

Rallié dès 1940 à la France Libre, Jacques de Guillebon sera Chef d’Etat-Major du Général Leclerc, il participera à la Libération de Paris et à toute l’aventure de la 2ème D.B. Dès lors la présence de son allée à côté du Musée de la Libération de Paris trouve tout son sens.

Jacques de Guillebon
(Lunéville, 13 octobre 1909 - Paris, 25 février 1985)
Général de Brigade (1955), puis Général de Division (1959)
puis Général de Corps d'Armée (1962)
Commandant de l'Ecole polytechnique (1957)

Choderlos-de-Laclos (rue)

Cette rue ouverte au voisinage de la Bibliothèque François-Miterrand, dans le cadre de l'aménagement de la ZAC Tolbiac, reprend le nom de celui qui demeure surtout comme le sulfureux auteur du roman Les Liaisons dangereuses.


Pierre Ambroise François Choderlos de Laclos
(Amiens, 18 octobre 1741 - Tarente, 5 septembre 1803)
Maréchal de Camp (1792)
Commissaire au Ministère de la Guerre (1792)
Militaire et Romancier


Charenton (rue de)

Cette rue reprend le nom de la commune éponyme voisine vers laquelle elle mène.

Charenton-le-Pont
Commune du département du Val-de-Marne

Voltaire (cité)

Cette impasse reprend le nom du boulevard éponyme sur lequel elle débouche.

François Marie Arouet dit "Voltaire"
(Paris, 21 novembre 1694 - Paris, 30 mai 1778)
Membre de l’Académie Française (1746)
Ecrivain et Philosophe

Roubaix (place de)

C'est en 1987 que cette place, voisine de la Garde du Nord et située à l'intersection du Boulevard de Magenta et de la Rue de Maubeuge reçoit le nom de la grande ville textile nordiste.

Roubaix
Commune du département du Nord

Magenta (boulevard de)

Ouvert par Haussmann à partir de 1855, ce grand boulevard reçoit dès son achèvement le nom de cette victoire du Maréchal de Mac-Mahon sur les armées autrichiennes, le 4 juin 1859.


Magenta
Commune de la région italienne de Lombardie



Marie Edme Patrice Maurice de Mac Mahon
(Sully, 13 juin 1808 – Montcresson, 17 octobre 1893)
Duc de Magenta
Sénateur (1856)
Gouverneur-Général d’Algérie (1864)
Général de Brigade (1848), puis Général de Division (1852)
Maréchal de France (1859)
Président de la République Française (1873)

Montholon (square)

Ce parcc ouvert en 1863 sur les jardins de l'hôtel de Charles Sanson, bourreau de Paris, reprend le nom de la rue éponyme voisine.


Nicolas de Montholon
(Paris, 6 décembre 1736 - Paris, 15 mai 1809)
Conseiller au Parlement de Paris (1761),
puis Premier Président au Parlement de Metz (1765),
puis Premier Président au Parlement de Normandie (1775)

Londres (rue de)

Ouverte à partir de 1826 en plein quartier de l'Europe, cette voie porte dès l'origine le nom de la capitale britannique.


Londres (City of London)
Capitale du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande-du-Nord

Saxe (villa de)

Cette impasse reprend le nom de l'avenue éponyme sur laquelle elle débouche.


Hermann Maurice de Saxe
(Gotzlar, 26 octobre 1696 – Chambord, 30 novembre 1750)
Comte de Saxe, Duc titulaire de Courlande et de Semigalle
Maréchal de Camp (1720), puis Lieutenant-Général (1734)
Maréchal de France (1741)
Maréchal-Général des Camps et Armées du Roi (1747)

Guénégaud (rue)

Cette rue est ouverte à partir de 1641 sur les terrains de l'ancien Hôtel de Nevers. Elle reçoit pratiquement dès l'origine le nom de ce Ministre de Louis XIV, qui sur ce même terrain qu'il avait acheté avait construire par Mansart son hôtel, toujours existant et dont l'entrée est maintenant située au 60, Rue des Archives.

Henri de Guénégaud
(1609 - Paris, 16 mars 1676)
Marquis de Plancy, de Guercheville, Comte de Montbrison, de Rieux, Vicomte de Semoine, Baron de Saint-Just, du Bouchet, de Valgrand, Seigneur du Plessis, de Fresne
Conseiller d’Etat, Trésorier de l’Epargne
Secrétaire d’Etat à la Maison du Roi (1643)
Secrétaire d’Etat à la Marine (1643)

Cuvier (rue)

Située à proximité du Jardin des Plantes, cette rue reçoit en 1838, le nom de celui qui demeure comme le grand promoteur de l'anatomie comparée.


"Georges" Jean Léopold Nicolas Frédéric Cuvier
(Montbéliard, 23 août 1769 - Paris, 13 août 1832)
Chevalier Cuvier et de l'Empire (1811),
puis Baron Cuvier (1829)
Pair de France (1831)
Conseiller d'Etat
Professeur d’histoire naturelle au Collège de France
Professeur d’anatomie comparée au Muséum d’Histoire Naturelle
Membre de l’Académie des Sciences
Membre de l’Académie Française (1818)
Anatomiste et Paléontologiste


Roi-de-Sicile (rue du)

Cette rue doit son nom à la présence de l'hôtel que ce frère de Saint Louis possédait en ce lieu.

Charles Ier d'Anjou
(Paris, 21 mars 1226 - Foggia, 7 janvier 1285)
Prince de France
Comte d'Anjou (1246), du Maine (1246), de Provence (1246), de Forcalquier (1246)
Roi de Sicile (1266), puis de Naples et titulaire de Sicile (1282)
Roi titulaire de Jérusalem (1278)

FACEBOOK

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur page Facebook officielle.
Retrouvez toute l'actualité de mes blogs à l'adresse suivante :

https://www.facebook.com/pages/Héraldique-européenne/602489059772729

Arnaud BUNEL

 

YOUTUBE

Héraldique européenne et l'ensemble de mes blogs associés ont maintenant leur chaine Youtube officielle.
Retrouvez toute mes vidéos héraldiques à l'adresse suivante :

https://www.youtube.com/channel/UCJYgvdR-bYPaz3jTBbPhT6g

Arnaud BUNEL